Les grands joueurs grandissent dans les plus grandes compétitions. Si l’on parle du football au niveau des clubs, rien n’égale la Ligue des Champions, sa musique, ses rituels, ses légendes… et ses éliminatoires. Des éliminatoires qui débutent dès ce soir pour le #Real Madrid contre Naples. Ces éliminatoires où #Cristiano Ronaldo règne en roi. Les huitièmes de finales sont en effet le territoire de Cristiano Ronaldo. Ce qu’il a fait l’année dernière, marquer un but à l’aller à l’Olimpico ainsi qu’au retour au Bernabéu contre la Roma, est une habitude dans sa carrière depuis qu’il porte l’écusson du Real Madrid, bien que le temps soit passé depuis l’été 2009 durant lequel le portugais est arrivé de Manchester United au Real Madrid.

Publicité
Publicité

Les chiffres sont, comme depuis toujours dans sa carrière, du côté du portugais. Lorsque la phase de groupe est terminée et que 180 minutes décident de la suite de la compétition, c’est à ce moment qu’un Cristiano impériale fait son apparition. C’est comme ça depuis son arrivée au Real Madrid avec 18 buts à cette étape des éliminatoires.

Une série folle en huitièmes de LDC

La Roma en a fait les frais mais ce ne sont pas les seuls à avoir souffert de la soif de buts de CR7 en Champions. Cristiano Ronaldo est le plus grand buteur de l’histoire de la compétition et n’est qu’à seulement 5 buts d’atteindre la barre des 100 que jamais personne n’a atteint. Dans une interview pour Marca il a annoncé espérer les atteindre durant cette édition. Lors des saisons 2013-2014 et 2014-2015, la même équipe est tombée aux pieds du Real Madrid… et de Cristiano Ronaldo.

Publicité

C’est Schalke qui a vu Ronaldo marqué 4 buts en 2 matchs la première année avec un doublé à l’aller et au retour. L’année suivante l’histoire se répète pour les allemands avec trois buts prit. La saison 2012-2013 c’est Manchester United qui en a fait les frais. Cristiano Ronaldo a marqué le but égalisateur à l’aller et le but de la victoire au retour sous l’ovation d’Old Trafford, éliminant ainsi son ancien club. L’année précédente il avait déjà débuté cette série folle de 5 huitièmes de finales à marquer au match aller comme au match retour contre le CSKA Moscou, 10 matchs pour 15 buts. Avant cela le portugais avait déjà marqué 3 buts durant les deux premières saisons avec le Real en huitième mais pas durant les deux matchs de la double confrontation. #Ligue des champions