Aj Lee est une ancienne catcheuse connue pour son travail au sein de la WWE. Différente des autres femmes de la compagnie de par son apparence physique, ses gimmicks, son personnage de fille complètement psychotique inspiré d’Harley Quinn (personnage de comics) et son fort caractère très différent des autres femmes de la fédération, #aj lee est devenu en quelques années une star mondiale, reconnue et respectée dans le monde du #Catch. Ses prises de paroles sont hilarantes, elle n’a peur de rien, converses et shorts en jeans en hommage à John Cena d’après ses dires, la belle athlète a réussi a conquérir le cœur des fans, dépassant les quatre millions de followers sur Twitter.

Publicité
Publicité

La jeune femme a eu un passé très difficile, elle est littéralement passé du statut de sans domicile fixe à millionnaire. Plus jeune, Aj Lee de son vrai nom April n’a jamais eu de domicile. Elle vivait dans des motels, dormait dans des voitures ou chez des amis de ses parents. Elle accumule plusieurs petits boulots : femme de ménage, caissière, standardiste dans une salle de sport, concierge, magasinière. Après avoir obtenu son bac, elle part à New York faire des études d’audiovisuel mais se voit obliger d’abandonner ses études pour des raisons financières. Avec ses économies, elle prend des cours de catch puis prend un billet d’avion pour tenter sa chance à la #WWE par le biais de l’émission de la même compagnie, NXT. Elle est éliminée à la demi-finale, fait un discours émouvant déclarant que le public la reverra car elle n’abandonnera son rêve d’intégrer la compagnie.

Publicité

Rêve qu’elle a depuis ses douze ans. Derrière cette apparence forte et indépendante se cache en faite une femme qui souffre de troubles mentaux.

Aj Lee déclare publiquement sa bipolarité

Deux ans après avoir quitté la compagnie, son autobiographie qui sort le mois prochain, April a donc rédigé un long post sur son site internet pour parler de ses troubles bipolaires et de l’impact que cela a eu sur sa vie. Régulièrement insulté de «  folle » dans sa vie privée auparavant, elle en a décidé d’en faire une force. Aj raconte les conséquences de sa maladie sur sa vie personnelle, ses relations amoureuses, ses mauvais choix, ses regrets, ses hontes, ses erreurs de jeunesse et la souffrance de sa famille qui subissait les mauvais côtés de sa maladie. À l’heure d’aujourd’hui, April est une femme très heureuse mariée à l’homme dont elle était fan plus jeune, Cm Punk. À travers son parcours professionnel et sa vie privée aujourd’hui, Aj Lee montre que l’on peut vivre et être heureux malgré la maladie. La bipolarité l’a rendue plus forte car elle a dû surmonter des obstacles que d’autres n’ont pas eu.

Beaucoup de femmes l’ont pour modèle car elle revient de très loin.

Publicité

Sans domicile fixe et bipolaire, aujourd’hui Aj Lee est millionnaire et comblée. Son expérience démontre bien qu’il est temps d'arrêter de stigmatiser la bipolarité, cette femme est brillante, en plus d’être une athlète elle est maintenant écrivain, bipolarité ne veut pas dire folie. Grâce au courage qu’il lui a fallu pour déclarer publiquement ce qu’elle cachait depuis son adolescence, des milliers de jeunes filles et femmes à travers le monde retrouvent de l’espoir et comprennent qu’il ne faut jamais abandonner.