#Cristiano Ronaldo va faire la tête ce lundi 31 Juillet. Convoqué en fin de matinée au tribunal en banlieue de Madrid, le quadruple ballon d'Or va devoir mettre un peu le #Football de côté pour se sortir d'une affaire qui risque de lui coûter cher. «CR7» est en effet convoqué par le juge pour des soupçons d'une fraude fiscale qui s'élève à un total de 14,7 millions d'euros.

L'audition, prévue en Espagne, a notamment empêché le joueur portugais d'affronter son ennemi de toujours, le FC Barcelone, en match amical. Sans son joueur star, le Real s'est incliné et a perdu 3 buts à 2 contre son rival catalan à Miami (Floride, États-Unis).

Publicité
Publicité

Mais Cristiano pourrait perdre bien plus qu'un match.

Ronaldo coupable?

En 2014, l'ancien joueur de Manchester United avait déclaré au fisc 11,5 millions d'euros de revenus entre 2011 et 2014 sur le sol espagnol. Or, le parquet aurait évalué les revenus de la star du football madrilène à près de 43 millions d'euros. La différence sur la période revient donc à plus de 30 millions d'euros, dissimulés en 3 ans. Pour ''cacher'' de tels montants, le joueur portugais aurait monté tout un montage financier au travers de sociétés étrangères, afin d'éviter de payer un impôt très élevé en Espagne. Ces sommes proviendrait notamment de revenus publicitaires et de contrats avec de grandes marques. Nous sommes ici bien loin du football...

Mais CR7 ne s'est pas arrêté là : en omettant de mentionner les gains liés au droit à l'image jusqu'en 2020, Ronaldo aurait là encore "oublié" de noter les 28,4 millions d'euros qu'il est censé gagner entre 2015 et 2020.

Publicité

Sans compter les éventuelles amendes, Cristiano Ronaldo doit déjà au fisc espagnol près de 15 millions d'euros.

Les démêlés avec la justice du capitaine portugais pourraient refroidir les ardeurs des grands clubs décidés à l'acheter cet été [VIDEO]...

'Football Leaks' a encore frappé

En 7 mois à peine, le football espagnol est en pleine régularisation de certains dossiers. Lionel Messi, Angel Di Maria, Javier Mascherano, José Mourinho, Fabio Coetrao... Toutes ces personnalités du football visés par un collectif de journalistes européens (dont fait partie l'investigateur français 'Médiapart') ont eu affaire à la justice dans les semaines qui suivirent. Après le FC Barcelone, et surtout l'affaire concernant l'Argentin Lionel Messi, c'est désormais les antécédents du Real de Madrid qui sont passés au peigne fin par la justice. Après son agent Jorge Mendes, c'est désormais à Cristiano Ronaldo de se frotter aux bancs du tribunal de Pozuelo. #Real Madrid