Publicité
Publicité

Depuis la prise de pouvoir des Qataris au #PSG, le poste d'entraîneur a toujours été un dossier mal géré par les dirigeants. Antoine Kombouare viré à la trêve alors que Paris était leader, Carlo Ancelotti parti à cause de plusieurs points de divergence avec le club, et enfin Laurent Blanc remplacé par #Unai Emery seulement trois mois après avoir prolongé son contrat. Le tout en seulement six ans.

Nasser Al-Khelaïfi voudrait remplacer Unai Emery dès cet hiver

Ce dernier dossier avait d'ailleurs coûté la bagatelle de 22 millions d'euros au PSG. Une somme stellaire qui a été très mal vécue par les salariés du club, leurs primes d'intéressement ayant été sucrées.

Publicité

En recrutant Unai Emery à l'été 2016, l'état-major parisien pensait avoir mis la main sur le technicien capable de remporter la Ligue des champions, l'objectif principal du club. Mais pour le moment, la mariage ne se passe clairement pas comme prévu. En plus d'avoir perdu le titre de champion de France au profit de l'AS Monaco, Paris a vécu le plus grand traumatisme de son histoire avec cette remontada à Barcelone en C1 (4-0 ; 1-6). Cette déconvenue légendaire n'avait pourtant pas été fatale à l'entraîneur espagnol. Mais huit mois plus tard, le PSG, qui avait pourtant montré son potentiel à toute l'Europe en ce début de saison, est retombé dans ses travers mardi soir face au Bayern Munich.

Si cette défaite 3-1 face à un cador peut se comprendre, c'est surtout la manière qui interpelle. Certes, les joueurs n'ont pas fait le boulot sur le terrain, mais Unai Emery a également manqué de lucidité tactique, notamment sur son approche de la rencontre.

Publicité

Il n'a également fait aucun changement mis à part l'entrée de Lo Celso à dix minutes de la fin. Comme si le spectre de Barcelone était soudain réapparu. Ce revers, Nasser Al-Khelaïfi l'a mal vécu. "On n'a pas joué et je suis très déçu du résultat. On a des grands joueurs, on ne vient pas ici pour perdre 3-1" a-t-il expliqué. Selon l'Equipe, le président du PSG, très agacé par la situation, songerait sérieusement à remplacer Emery dès cet hiver !

Quel entraîneur pour le remplacer au PSG ?

Triple vainqueur de la Ligue Europa avec le FC Séville, Unai Emery est plus que jamais sur la sellette. Avec l'apport de Neymar et Kylian Mbappé, recrutés pour 400 millions d'euros lors du mercato, le PSG a mis tous les moyens en oeuvre pour enfin soulever la coupe aux grandes oreilles. La gestion de Neymar par Emery, justement, est une autre épine dans le pied du coach parisien, les deux hommes ne s'entendant plus depuis des semaines [VIDEO]. Néanmoins, le quotidien français affirme que le PSG ne changera d'entraîneur que si une pointure donnait son accord pour rejoindre la capitale.

Publicité

Actuellement, il n'y a que l'ancien de la maison, Carlo Ancelotti, qui peut être considéré comme telle, ce qui limite les risques d'une éviction anticipée d'Emery. En plus de ça, la jurisprudence Laurent Blanc a servi de leçon à Al-Khelaïfi. Se séparer maintenant d'Unai Emery conviendrait à lui verser des indemnités de licenciement, chose qui ne sera pas le cas en juin prochain, l'intéressé abordant les six derniers mois de son contrat de deux ans. Emery est donc désormais dans l'urgence et une nouvelle élimination précoce en C1 le conduirait à coup sûr vers la sortie, surtout quand on connait l'intérêt du club pour Antonio Conte [VIDEO]. #Mercato PSG