Voici une bien étrange histoire, propre à faire sursauter les plus sensibles… surtout ceux qui sont médecins légistes ! Certains membres des autorités pénitentiaires espagnoles sont en effet déconcertés depuis une étrange affaire... Un prisonnier, qui a été déclaré mort par trois médecins différents, s’est réveillé à la morgue, et ce quelques heures seulement avant le début de sa propre autopsie.

Le prisonnier âgé de 29 ans, nommé Gonzalo Montoya Jiménez, a été trouvé décédé dans sa cellule pendant l’appel du matin et fut donc transféré dans un sac mortuaire vers une morgue d'hôpital.

C’est alors que les pathologistes ont entendu quelque chose d'étrange.

Cela venait du sac.

Le détenu, qui purgeait une peine de prison pour vol qualifié dans l'aile à sécurité maximale du Pénitencier central des Asturies, dans le nord-ouest de l'Espagne, a d'abord été examiné par deux médecins de garde de la prison, après avoir été trouvé inconscient sur une chaise de sa cellule, sans qu'aucun signe de violence physique ne soit visible sur son corps.

Aucun signe vital ne fut d'ailleurs repéré par les professionnels. Les médecins l'ont donc déclaré mort et, une heure plus tard, un médecin légiste a également inspecté le corps. Ce dernier s’est déclaré d'accord avec les premières évaluations et a publié un troisième rapport de décès.

Ce n'est, finalement, que plus tard, à la morgue, que les médecins se sont rendu compte que quelque chose n'allait pas du tout.

Gonzalo Montoya Jiménez avait déjà passé du temps dans une chambre froide afin de préserver son corps, et sa peau avait été marquée avec des lignes directrices du scalpel en préparation de son autopsie imminente.

Le corps a alors bougé.

"Les médecins légistes ont commencé à entendre des bruits venant de l'intérieur du sac. Montoya n'était pas mort. Bien au contraire. Le légiste a ouvert le sac et a trouvé le détenu vivant ", a rapporté El Español.

Jiménez a par la suite été transféré sous surveillance dans une ambulance vers un autre hôpital et semble maintenant dans un état stable. Le porte-parole de l'administration pénitentiaire espagnole ne peut commenter et expliquer ce qui s’est passé.

Comment un mort peut-il ‘’ressusciter’’ ?

Jiménez s'est plaint de se sentir malade la veille du jour où il a été trouvé "mort". Les autorités ont également décrit son corps comme montrant des signes de cyanose, qui consiste en une décoloration violacée de la peau causée par une mauvaise circulation ou un manque d'oxygène.

Ceci s’ajoute à la rigidité cadavérique… Rien à voir avec ‘’The Walking Dead [VIDEO]’’ donc, l’explication peut être scientifique, même si ce cas est très étrange…

Les responsables de l'hôpital ont déclaré aux médias qu’il peut s’agir d'un cas de catalepsie, dans lequel le corps entre en transe ou en état de crise. Ce qui se manifeste par une perte de conscience, ainsi que de la rigidité physique.

La façon dont Jiménez est devenu cataleptique n'est pas claire, bien que le prisonnier souffre d'épilepsie et prenne des médicaments. Sa famille veut en tout cas intenter une action en justice contre la prison, convaincue que les médecins n’ont pas bien examiné le corps.

Il a ensuite fallu 24 heures pour que Jiménez reprenne totalement conscience en soins intensifs et commence à parler. Il a demandé à voir sa femme.

Une enquête officielle a été ouverte. #buzz #paranormal #The Walking Dead