La chambre de commerce hollywoodienne n'a jamais retiré une étoile d'Hollywood Boulevard, et ne commencera pas avec Bill Cosby. L'étoile de l'acteur déchu continuera ainsi d'orner le fameux Walk of Fame. Leron Gubler, président de l'organisation, a justifié ce choix expliquant ' qu'une fois qu’une personnalité est ajoutée sur le Walk, elle est considérée comme une part historique de la fabrication du Walk of Fame '.

Cela explique pourquoi aucune étoile n'a jamais été retirée d'Hollywood Boulevard, et ne le sera sûrement pas tant que cette vision des choses perdurera.

Une condamnation encourageante pour le mouvement #MeToo

Mardi matin, Bill Cosby a été condamné à une peine allant de 3 à 10 ans de prison, et a ainsi été escorté de la salle d'audience pennsylvanienne les menottes aux poignets.

L'acteur était initialement poursuivi pour trois chefs d'accusation et risquait jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle.

Cependant, lundi, le procureur et la défense se sont entendus pour ne poursuivre Bill Cosby que sur un seul chef d'accusation, celui d'agression à caractère sexuel assortie d'une circonstance aggravante. Actuellement âgé de 81 ans, l'acteur pourra espérer une libération pour bonne conduite une fois qu'il aura purgé ses trois années de prison minimum.

Il s'agit de l'une des premières condamnations d'une star américaine depuis le début du mouvement #MeToo, lancé en 2017 à la suite des accusations de harcèlement sexuel à l'encontre d'Harvey Weinstein.

Ce dernier avait été inculpé en mai dernier, avant d'être relâché et surveillé par un bracelet électronique après le paiement d'une caution d'un million de dollars.

L'Académie des Oscars a montré l'exemple

Il y a quelques mois, la prestigieuse Académie des Oscars prenait la décision d' expulser Bill Cosby suite à sa condamnation pour agression sexuelle. Le même sort était également réservé à Roman Polanski pour avoir reconnu avoir eu une relation sexuelle avec une mineure âgée de 13 ans seulement, et à Harvey Weinstein quelques mois plus tôt. Il est important de souligner qu'avant l'expulsion des ces trois figures du Cinéma, seul un membre de l'Académie avait été expulsé pour des raisons qui n'étaient en rien associées à des agressions sexuelles.

L'université de Yale a, quant à elle, décidé de retirer le doctorat honorifique qu'elle avait décerné à Bill Cosby en 2003. Dans un communiqué relayé par CBS, la prestigieuse école expliquait que ' cette décision se fonde sur les décisions d’un tribunal, apportant des preuves claires et convaincantes de la violation des standards de décence fondamentaux partagés par la communauté de Yale '.

En 300 ans d'existence, c'est la première fois que l'université de Yale retirait un titre honorifique.