L'Autrichien a annoncé, en conférence de presse, qu'il ne participerait pas aux Jeux Olympiques d’été qui se dérouleront à Tokyo en 2020. Il s'est en effet engagé à participer aux deux prochaines éditions du tournoi de Kitzbühel, dans son pays natal. Les dates se juxtaposant, Thiem espère décrocher un nouveau titre en remportant, pour la première fois peut-être, le Generali Open à domicile.

Il faut reconnaître qu’un tournoi ATP en Autriche sans le meilleur joueur national n’aurait pas la même saveur pour le public, ni pour le tournoi.

Publicité

Les meilleurs joueurs mondiaux participeront à la compétition Olympique, Thiem sera donc là pour assurer le show. Il tentera ainsi de succéder à Martin Kližan, tenant du titre.

Une décision "sans regret"

"La décision n’a pas été particulièrement difficile à prendre", a déclaré l’athlète de 25 ans, expliquant préférer passer une semaine chez lui. Actuellement cinquième au classement ATP, Thiem participe au tournoi autrichien depuis 2011, année où il a lancé sa carrière professionnelle. Un rendez-vous immanquable donc, qui se déroule d'autant plus sur terre battue, sa surface de prédilection.

L’Autrichien n’a encore jamais participé aux Jeux Olympiques de sa vie. Il n’avait pas pris part à l’édition 2016 de Rio de Janeiro. Thiem assure cependant qu’il sera présent aux Jeux qui se dérouleront à Paris en 2024. "J’aurai alors 31 ans et ce pourrait être ma dernière opportunité", a-t-il ajouté. Le tennisman explique vouloir participer à cette épreuve olympique au moins une fois dans sa vie, mais ne semble pas pressé de la vivre.

En pleine confiance

Dominic Thiem a décroché, il y a quelques semaines, le premier titre en Masters 1000 de sa carrière.

Publicité

L'Autrichien est parvenu à écarter Roger Federer en finale du tournoi d'Indian Wells, démontrant un solide niveau de jeu. Ce sacre est-il lié à son récent changement de coach ? Thiem travaille en effet depuis plus d'un mois avec un nouveau entraîneur, Nicolas Massu.

Le numéro 5 mondial a profité de la conférence de presse pour confirmer qu'il continuerait cette collaboration au moins jusqu'à la fin de la saison. Il a ainsi expliqué que son nouveau coach était très impliqué et très positif, louant ainsi ses mérites.

Cette annonce confirme l'éloignement constaté avec son coach habituel, l'unique qu'il ait eu avant Massu, Gunter Bresnik. Les résultats futurs de Thiem détermineront sûrement la poursuite du travail conjoint avec Massu ou le retour aux sources avec Bresnik. Affaire à suivre.