De nouveaux incidents racistes sont survenus à la Sardegna Arena, hier, lors du match qui opposait Cagliari à la Juventus de Turin. La Juve s’est imposée 2 buts à 0 sans trop de difficultés, en match décalé de la 30ème journée de série A. La Vieille Dame compte désormais 18 points d’avance dans le championnat. Si le résultat de la rencontre aurait dû ravir la Juventus, il en fut plutôt le contraire.

Le match s’est transformé en véritable calvaire pour Blaise Matuidi et Moise Kean sur la pelouse de Cagliari, victimes de cris racistes de la part des supporters de l’équipe adverse.

Publicité

Des imitations de singe ont été entonnées, et se sont intensifiées après le second but de la Juve marqué par Kean à la 85ème minute. L'attaquant a célébré son but les bras écartés, en faisant face à la tribune de spectateurs à l'origine des insultes. Il n'en fallait pas plus aux supporters, qui ont de nouveau fait entendre leur fureur dans le stade. Furieux face à ces injures raciales, le Tricolore s'est plaint auprès de son entraîneur et de l'arbitre, tentant de faire arrêter le match, selon les médias italiens.

Des réactions immédiates

Interrogé sur les insultes racistes dont ont été victimes deux de ses joueurs, Massimiliano Allegri a expliqué qu'il y avait des moyens d'endiguer ce genre de comportement inacceptable. "Nous avons des caméras pour attraper ceux qui ont fait cela", souligne t-il.

Publicité

Avant d'ajouter que "ces personnes devraient être interdites de stade à vie".

Si la majorité des prises de parole vont en soutien de Matuidi et Kean, l'une d'entre elle est bien surprenante et incompréhensible. Interviewé après la rencontre, le défenseur de la Juventus Leonardo Bonucci ne semble pas voir à quel point le racisme est inexcusable. S'il reconnaît qu'il y a bien eu des cris racistes dans le stade, il ajoute cependant : "Je pense que la faute est 50-50 entre ces gens et Kean. Moise sait qu'il aurait pu célébrer autrement".

Une réaction polémique, et lourde de conséquences pour l'international italien.

Cette manifestation raciste est loin d'être la première à survenir sur la pelouse de Cagliari. L'an passé, Matuidi avait déjà été la cible d'insultes racistes sur ce terrain même.

#NoToRacism

Une fois la rencontre terminée, la réaction de Matuidi ne s'est pas faite attendre. Le milieu de terrain a posté une photo de son coéquipier, accompagnée de la légende "blancs + noirs" (bianco + neri en italien) et du hashtag #NoToRacism.

Même son de cloche pour son coéquipier Kean, qui a posté la même photo sur Instagram, légendée sur #NoToRacism.

Publicité