"5 passes décisives c'est pas mal, pour un noir... un joueur qui n'a été titulaire que 17 fois".

C'est lors du match de Ligue 1 opposant Strasbourg à Reims, mercredi 3 avril 2019, que le commentateur célèbre Daniel Bravo a commis ce dérapage verbal largement relayé sur les réseaux sociaux, dont le réseau Twitter notamment. Le hashtag #Daniel Bravo était en top tendances mercredi soir. Les internautes auront précisément découpé le passage où Daniel Bravo fait ce que l'on peut considérer comme un malheureux lapsus et qu'il rattrape presque instantanément.

Publicité
Publicité

Mais le mal est fait et la sortie de route du consultant après le but du Strasbourgeois Da Costa n'a pas échappé à Stéphane Bahoken, avant-centre d’Angers et aux plus vigilants téléspectateurs et gardiens de la morale footballistique.

La chaîne BeIN Sports a quant à elle immédiatement réagi en présentant ses excuses conjointes avec le commentateur et rappelé qu'elle luttait contre toutes les discriminations.

Pensée cachée ?

Partagés, les internautes ont à la fois crié au scandale et défendu le commentateur.

Certains n'hésitant pas à mettre en avant l'accent du sud de Daniel Bravo à l'origine d'une déformation de ses propos. D'autres auront entendu plutôt "on va le voir" que "c'est pas mal pour un noir". Mais de l'autre côté les attaques étaient cinglantes. "Une résurgence du vocabulaire des années trente" pour certains.

Un racisme conscient ou inconscient, comme la pensée cachée d'une haine profonde mal endiguée pour d'autres. Comble de l'absurde, des internautes justifiaient cette sortie de route en mettant en avant que pour une fois, un sportif noir était moins performant.

Publicité

Le problème des insultes racistes dans le football

Il faut dire que le sujet des propos ou attaques racistes dans le milieu du Football est un problème que l'on voit resurgir régulièrement. Très récemment en Italie [VIDEO], mardi 2 avril, pendant que l'équipe de la Juventus Turin l'emportait à Cagliari, des insultes racistes, cris de singe, ont été proférées à l'encontre de Blaise Matuidi et de Moise Kean.

Le champion du monde Blaise Matuidi, stupéfait par ces injures, a réclamé auprès de l'arbitre l'arrêt de la rencontre. Avec ce dernier glissement verbal, le consultant Daniel Bravo aura remis de l'huile sur le feu.

Pour information, ce mercredi 3 avril 2019 le RC Strasbourg recevait donc le Stade de Reims pour un match en retard de la 30e journée de Ligue 1. Le score final 4 à 0 pour les Strasbourgeois permet au RC Strasbourg de remonter à la 9e place du classement du championnat au détriment de Rennes.

Publicité

Une partie qui n'était pourtant pas gagnée. Avec ce match perdu Strasbourg a mis fin à 13 rencontres sans défaite des Rémois.

Lire la suite