Suite à la déclaration de la fin de l’autonomie de la région de Kashmir, le 5 août par l’Inde, un conflit a éclaté et ne fait que grandir. L'actrice et ex-miss monde Priyanka Chopra a choisi de prendre position.

Une déclaration contestable alors que la crise s’intensifie

Après les bombardements de la région par l’Inde en février dernier, la crise du Kashmir menace d’un conflit qui pourrait être particulièrement meurtrier.

Au-delà de sa position stratégique, cette région abrite de très importantes ressources en eau ainsi qu’une population majoritairement musulmane. Certains journalistes compare le conflit à l’annexion de la Cisjordanie par Israël ou à la guerre du Kosovo. La décision d’annexion annoncée par l’Inde est contestée non seulement par le Pakistan, mais aussi par la Chine.

Les trois pays concernés par la crise du Kashmir sont tous les trois en possession d'armes nucléaires, ce qui rend les enjeux du conflit d'autant plus graves et problématiques.

C’est dans ce contexte que l’actrice Priyanka Chopra, actuellement ambassadrice pour la paix aux Nations Unies, a déclaré soutenir l'entrée des forces aériennes indiennes au Pakistan.

Une postion ambivalente

La prise de position politique de l’actrice ne semble pas poser problème, mais plutôt le fait qu’elle défende l’intensification du conflit plutôt que sa résolution pacifiste. Alors que cette dernière s’est engagée auprès des Nations Unies à défendre la paix, elle a choisi de soutenir le bombardement de la région par les forces aériennes. Priyanka Chopra n’est pas revenu sur ses déclarations.

Le 10 août, lors une séance de question-réponse à la Beautycon, une spectatrice lui a rappelé l’ambivalence de ses dires et de son rôle d’ambassadrice : « Tu es une ambassadrice de l'Unicef pour la paix et tu encourages une guerre nucléaire contre le Pakistan. Il n'y a pas de vainqueur là-dedans. ». L’actrice a répondu « J'ai beaucoup beaucoup d'amis du Pakistan, et je suis indienne. Je ne suis pas vraiment adepte de la guerre, mais je suis patriote(…)».

Supprimer son titre d’ambassadrice de la paix

La pétition circulant actuellement ne souhaite pas museler les artistes en les empêchant d’exprimer leurs opinions.

Simplement, les déclarations de Priyanka Chopra choquent en ce qu’elle ne semble pas voir que l’apologie du conflit est paradoxale avec son titre d’ambassadrice. Il est de plus en plus répandu que les célébrités défendent des causes humanitaires. Néanmoins, si les internautes sont prompts à rappeler leurs engagements auprès de ceux qui les gouvernent, il paraît logique qu’ils demandent aux célébrités d’en faire autant.

II reste à voir si l’engagement de Priyanka relève d’un véritable activisme ou d’une simple opération de communication.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite