La Belgique et la France lèvent peu à peu les mesures de confinement. En effet, à compter du lundi 11 mai les Français peuvent sortir de chez eux sans avoir besoin d'un justificatif et ce à moins de 100 kilomètres de leur domicile. Également, certains commerces ont pu rouvrir leurs portes. Parmi eux, les magasins de prêt-à-porter de grandes enseignes comme Zara, ont littéralement été pris d'assaut par la population, visiblement en manque. Les images rappellent la situation qui s'était produite il y a quelques temps chez McDonald's qui avait vu une queue de voiture se former rapidement. Dans différents magasins Zara de France la première journée de déconfinement ressemblait à une journée de soldes.

Un monde de fou chez Zara

Devant les magasins Zara en Belgique et en France, de nombreuses files d'attente se sont formées dès le premier jour de déconfinement. Le comportement a été largement critiqué sur les réseaux, et les utilisateurs ont partagé des vidéos de files d'attente sans fin dans leurs villes respectives pour condamner le comportement comme 'dangereux' ou 'irresponsables' de certains Belges et Français. Certaines personnes qui aiment l'ironie et l'humour condamnent cette attitude jugée risquée. Par exemple, on a pu voir des internautes faire des blagues sur Zara mais aussi sur le comportement de certains citoyens.

Le nombre de personnes qui ont fait la queue chez Zara montre bien que le comportement des Français laissent encore à désirer tant dans le respect des mesures sanitaires que les gestes de protection.

Ce fut notamment le cas dans les transports parisiens ou encore sur les quais de Seine.

D'autres enseignes prises d'assaut

Les Français ont apparemment étaient en manque de shopping pendant le confinement.

Devant certaines grandes marques (comme la Fnac, Zara ou Primark), on a parfois remarqué que la file d'attente des clients commençait dès l'ouverture du magasin. À Paris, devant le magasin Fnac à Saint-Lazare ou Montparnasse, les clients attendaient avec un espace de plusieurs mètres, ce qui est la distance physique nécessaire.

Le propriétaire de la marque, Enrique Martinez, a expliqué que pour beaucoup de personnes la réouverture des magasins était le bon moment pour les Français de venir acheter ou récupérer ce qu'il manquait à la maison depuis un petit moment. Après une baisse de la consommation des ménages de 35%, les Français semblent vouloir dépenser. Dans le même temps, selon l'Ifop, ils ont économisé en moyenne 50%. Une bonne nouvelle pour les enseignes mais aussi pour le gouvernement qui compte sur les Français pour relancer une économie en baisse.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!