Si être parent est une des plus belles choses, un cadeau de la vie, pour les Femmes le travail pour mettre au monde un nourrisson n'est pas une mince affaire. Pour être mère, au-delà du fait qu'il faille porter l'enfant pendant neuf mois, avoir parfois des brûlures d'estomac, ou encore les joies des hormones, il faut ensuite sortir un bébé de 3,5 kilogrammes en moyenne. Un moment d'une rare intensité qui est selon certaines femmes, une douleur insupportable ou presque à vivre. Comme tout le monde, quand on souffre on crie. Néanmoins crier en maternité ne semble pas être apprécié de tous. On vous dit tout de cet habitant suisse qui a porté plainte.

Crier quand on accouche dérange cet habitant

Si l'histoire peut paraitre improbable, elle est bien réelle. Pour cela, nous devons quitter le territoire et nous rendre en Suisse, plus précisément dans la commune de Männedorf, près de Zürich. En effet, selon un habitant de cette petite commune, mettre un enfant au monde pourrait largement se faire en silence. Ainsi, excédé par les bruits des femmes qui accouchent près de chez lui, il décide de porter plainte contre la maternité et les nuisances sonores. Contre toute attente, la justice lui donne raison.

Il obtient gain de cause devant la justice

"Vous ne pouvez quand même pas dire à une femme de se taire !". Ce sont ces mots qui ont été prononcés par la porte-parole de la maternité.

Si les membres de l'hôpital sont des personnes qui ont un seuil de tolérance élevé, elles savent également se mettre à la place des autres. D'ailleurs, de leur côté on semblait comprendre les demandes de l'habitant. Si au premier abord, on pourrait penser que cette plainte n'a pas lieu d'être, le fait que la justice lui donne raison est surprenant.

Devant la justice, l'homme a donc plaidé sa cause et a expliqué les différentes raisons qui l'ont poussées à porter plainte. Après délibération, la justice lui a donc donné raison. Il ne s'agira pas de faire taire les femmes mais l'hôpital devra installer un système de climatisation. L'ensemble des fenêtres de la maternité devront être fermées afin de ne pas déranger le voisinage.

On ne sait pas encore si l'homme était soutenu par une partie de la commune ou s'il était seul. Quoiqu'il en soit, il ne devrait pas être dérangé par les bruits des femmes qui accouchent dans les prochaines années.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!