Imaginez-vous la vie de roi qu’a menée ce Chat en l’espace de 10 ans sur l’une des plus vieilles et plus populaires des monarchies du monde ? C’est la vie qu’a choisi de vivre, Larry, un chat de gouttière recruté dans un refuge le 15 février 2011 pour son “instinct de prédateur”. Officiellement choisi pour chasser les souris aux abords du 10 Downing Street, le célèbre appartement où loge le ou la chef.fe du gouvernement britannique, il est entré dans le cœur des Anglais. Aujourd’hui, le matou prend facilement la pose devant les appareils photos du monde entier.

D'après David Cameron, l'ancien Premier ministre britannique, Larry aurait tué pas moins de trois souris en trois mois directement lors de son arrivée en 2011. Depuis, à en croire sa notice biographique sur le site officiel du gouvernement, le félin serait actuellement en "phase de planification tactique".

Larry, le chat suivi par 400.000 personnes

Sur les réseaux sociaux, les petites aventures diplomatiques de ce chat très politique sont curieusement scrutées par les internautes. Prenez son compte Twitter en témoin, le chat Larry est suivi par près de 400.000 personnes et devient presque aussi célèbre que le Premier ministre du pays, Boris Johnson.

D’ailleurs, il commente souvent l’actualité britannique et évoque même avec beaucoup de dérision et d’humour les aléas de la cohabitation avec le Prime minister du Royaume-Uni.

Un chat très intelligent, Larry the ‘King’

D’après les dires de certains photographes repris sur Franceinfo, Larry a “un grand sens du timing”. Le matou s'arrangerait toujours pour “apparaître aux bons moments”.

Selon Justin Ng, un photographe : “Quand Donald Trump est venu en visite à Downing Street, Larry s’est caché sous la voiture du président américain et a empêché le véhicule de quitter la rue”. Le photographe de presse poursuit même : “C’est un chat qui se fiche de tout. Même de la présence d’un leader mondial, il va tout faire pour lui voler la vedette”.

Et puis quoi encore ? Encore heureux qu’un chat de gouttière parvient à voler la vedette à un Trump et arrive un peu de sourires chez les Britanniques, en plein climat d’incertitude lié à la crise sanitaire.

Larry doit cohabiter avec le chien de Boris Johnson

Attention toutefois à ne pas se faire piquer la place par un autre. Car depuis que Boris Johnson a remplacé Theresay May en 2019, il a fini par installer son chien au 10 Downing Street. Il faut souligner l’amour canin de l’actuel premier ministre qui dirige le pays depuis le Brexit.

À l’heure actuelle, aucune source ni aucun tabloïd ne peut formellement raconter l’entente entre les deux animaux de compagnie. Véritable secret d’État, il reste encore à savoir qui est le préféré de la reine du Royaume, Elisabeth II.

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Suivez la page Donald Trump
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!