Publicité
Publicité

Dès le début du spectacle, le public est prévenu. ‘Nous allons voyager dans la tête de Jean-Paul Gaultier’, annonce un ours portant un corset. Cet ours, c’est Nana, le plus fidèle compagnon du créateur et surtout, son premier cobaye. À l’âge de sept ans, Jean-Paul Gaultier s’en servait pour tester ses premiers talents de créateur, et lui affublait des seins coniques.

Il rêvait de se produire aux Folies Bergère depuis sa plus tendre enfance, il l’a fait. Le Fashion Freak Show retrace la vie de ‘l’enfant terrible de la Mode’, de son plus jeune âge à sa carrière actuelle.

Publicité

Une vingtaine de tableaux glamour, sexy et exubérants célèbrent les différentes étapes de sa vie et symbolisent son évolution dans le milieu de la mode.

Liberté, amour et autodérision

Le show est très festif, rythmé par des musiques pop des années 80. La troupe s’élance pendant plus de deux heures, vêtue de dentelles, de cuir et de plumes dans des costumes provocateurs, sensuels et singuliers. Le rapport à la masculinité, à la féminité, à la sexualité et l’ambiguïté qui les entourent est au coeur du spectacle.

Les acteurs/danseurs performant sur scène sont secondés par des écrans géants projetant des vidéos en arrière plan. On y voit de célèbres personnalités, amies du couturier, se mettant en scène dans des vidéos désopilantes. On retrouve ainsi, entre autres, Rossy de Palma, Line Renaud, Cristina Cordula ou encore Catherine Ringer, intervenant tout le long du spectacle.

Les frères Bogdanov apparaissent également, leur image étant projetée durant le tableau ‘Plastic Fantastic’, centré sur la chirurgie esthétique et ses dérives.

Publicité

De l’autodérision donc, et beaucoup d’humour. Mais pas que. Jean-Paul Gaultier rend également hommage à son premier amour, Francis, décédé du sida. Un tableau plein d’émotion rappelant la dureté de la vie, projetant sur écran la phrase 'protect yourself'.

Un spectacle digne des plus grands

Jean-Paul Gaultier a sélectionné une troupe à son image pour raconter son histoire. Atypique, déjantée et talentueuse. Elle exécute des chorégraphies sortant tout droit de la tête du couturier, autour d’un thème central : ‘Le freak, c’est chic’.

Le mot freak signifie littéralement ‘monstre’, et renvoie ici aux personnes sortant de l’ordinaire, originales.

Soyez libre, soyez vous-même. Chaque personne est différente et il y a de la beauté dans chacun d’entre nous. C’est le message que fait passer Jean-Paul Gaultier tout le long du show.