Seven Deadly Sins, le manga/ animé shonen phénomène de ces dernières années est sur le point de se terminer. En effet, d'après les déclarations de l'auteur, l'oeuvre devrait prendre fin d'ici la fin de cette année. Sorti en 2012, le manga de Juichi Yamaki devrait atteindre la quarantaine de tomes (bientôt 32 paru) avant de mettre fin, définitivement ou pas aux aventures des 7 péchés capitaux.

Une bonne nouvelle pour la qualité de l'oeuvre

Nanatsu no Taizai de son nom d'origine est un énorme succès à travers le monde.

Netflix a contribué à populariser l'oeuvre et à propulser Yamaki au sommet de sa gloire.

Toutefois, le mangaka semble avoir d'autres projets en tête. Et s'il a parfaitement conscience de la manière dont il va terminer son manga, l'impatience le gagne. En effet, la pression est elle aussi au sommet. Rassemblant aujourd'hui une grande communauté de fans, Seven Deadly Sins pourrait être victime de son succès comme d'autres avant lui.

On pensera bien sur à la fin de Naruto Shippuden où Kishimoto avoue avoir continué l'histoire sous la pression.

Ici, Yamaki laisse libre court aux producteurs à la fin de son oeuvre. Il veut la finir et bien la finir. Une fin rapide certes mais qui ne devrait en rien entraver la qualité du manga. Tout comme notre cher ami Isayama, le mangaka veut offrir le meilleur visage de son oeuvre jusqu'au bout.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Séries TV Anime

Une idée semble t-il à la mode mais dont on se satisfera.

La pression d'écriture se faisait de plus en plus pressante et sentir, Yamaki vit la dure réalité du mangaka célèbre. Prisonnier de sa propre oeuvre alors qu'il souhaite réaliser de nouveaux projets, la fin ne pourra que faire du bien à toutes les parties, même aux fans...

Une écriture qui s'épuise

En effet, si la saison 3 n'est pas encore sorti, Seven Deadly Sins se poursuit en manga.

Une suite qui laisse apparaître quelques défauts dont le manga souffre.

Ainsi, si l'idée de se servir des codes du conte de fée marchait au début avec les personnages de princes, chevaliers...Etc. Il semble que l'auteur insiste trop sur certains principes d'écriture. Les histoires d'amour naissent à foison, les pouvoirs deviennent...Trop énormes et on n'a plus peur pour les protagonistes.

L'auteur trouve en effet toujours un moyen de guérir ou ramener tel ou tel personnage.

Et bien que l'écriture dans sa profondeur soit absolument brillante - avec sans doute un des meilleurs shonens de ces dernières années - ces abus d'écriture commencent à devenir à talon d'Achille qui pourrait gâcher la qualité de l'oeuvre dans son ensemble...La fin arrive donc sans doute à point.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite