Comment faire du neuf avec du vieux ? Alors que « Jurassic World : Falling Kingdom », sous la direction de Juan Antonio Bayona, fut l’un des plus gros échecs au box-office de l’année 2018, nous pensions la licence à l’arrêt. Notamment parce que les premières raisons de cet échec, étaient que la saga semblait en fin de parcours, avec une intrigue que ne cessait de se représenter sous le même schéma, n’arrivant même plus à surprendre son monde. De l’aveu même du réalisateur de « The Impossible », la question se posait de : « Que faire pour surprendre ? », plus rien, au final, lorsque nous avions visionné le film.

Un milliardaire qui donna des idées

Pourtant tout avait bien commencé, en 2015, lorsque Colin Trevorrow (The Book of Henry) avait pris en mains le reboot de la trilogie « Jurassic Park », créée par Steven Spielberg en 1993. Une entreprise à laquelle personne ne croyait, suite aux mauvais résultats du troisième opus, réalisé par Joe Johnston en 2001, mais qui se révéla pourtant une excellente idée puisque le film explosa le box-office et fit renaître des espoirs de nouveaux revenus conséquents, engrangés par les dinosaures.

Du coup, sans prendre le temps réellement de réfléchir et n’hésitant pas à changer de réalisateur pour accélérer la cadence, les cadres du studio ont préféré battre le fer pendant qu’il était encore chaud. Et même si le scénario était signé de Trevorrow et que ce dernier restait à la place de producteur, le film fut donc signé par une nouvelle vision et donc une dynamique différente. En résultait une énième aventure avec des humains pourchassés par des dinosaures, de richissimes hommes d’affaires voulant faire du profit à tout prix et une nouvelle envie de créer des dinosaures toujours plus puissants les uns que les autres. Le verdict ne tarda pas à tomber et le public se désintéressa totalement du film, qui fut le premier gros gadin de l’année.

Une annonce fracassante et encourageante

Pourtant, le troisième volet ne fut pas enterré ! Exit Juan Antonio Bayona et retour de Colin Trevorrow donc à la manœuvre. Si rien ne filtre de l’intrigue, tout juste apprenons nous qu’une date provisoire de sortie, à savoir 2021, est déjà programmée, et que Bryce Dallas Howard (La Couleur des Sentiments), la fille du réalisateur Ron Howard (Réalisateur malheureux de « Solo ») et Chris Pratt (Les Gardiens de la Galaxie) figureraient à nouveau au générique.

Pourtant, c’est l’actrice qui donna une information de taille à nos confrères de MTV News, en annonçant qu’elle était impatiente de tourner avec les trois acteurs originaux et emblématiques du premier « Jurassic Park » : Laura Dern, Sam Neill et Jeff Goldblum. Cette annonce de la participation au casting du trio original, fait, bien évidemment écho aux déclarations de Trevorrow, qui avançait déjà l’idée de faire revenir le trio.

De là à imaginer que les cadres et le réalisateur espèrent renouveler l’exploit du premier « Jurassic World », milliardaire au box-office, il faut le rappeler, en jouant la carte de la nostalgie des premiers fans, il n’y a qu’un pas facile à franchir.

Pour savoir si la stratégie sera payante, il faudra donc attendre jusqu’en 2021, si aucun report ne vient se mettre en travers.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite