Difficile de ne pas noter à quel point Disney a su s'imposer comme le studio majeur de cette dernière décennie. Et depuis le 28 juillet dernier, Disney Company a annoncé avoir accumulé 7,67 milliards de dollars de recettes cinématographiques depuis le début de l'année avec seulement 6 films sortis depuis le 1er janvier. Évidemment le studio bat son propre record datant de 2016, qui s’élevait déjà à la coquette somme de 7,61 milliards de dollars. La différence notoire entre 2016 et 2019, étant que le chiffre annoncé, il y a trois ans, prenait en compte l’ensemble des recettes de longs métrages sortis entre le 1er janvier et le 31 décembre. Pour cette année les résultats correspondent à seulement un total de 7 films, sortis entre le 1er janvier 2019 et le 28 juillet 2019.

Marvel, Adaptations Live et Animation

Il faut dire que le studio, avait de quoi se tailler la part du Lion, d'abord avec les sorties liées à la licence Marvel : à savoir « Captain Marvel », qui a fini sa course à plus de 1 milliards de dollars, talonné de près par « Spider-Man Far From Home », « Avengers Endgame » (2 milliards, pour le moment puisque la sortie prochaine de la version longue devrait allonger la donne) qui pulvérise tous les records, suivent des productions live des grands classiques Disney : « Aladdin » qui a dépassé également le milliard de dollars en fin de carrière, et « Le roi lion » qui l’a atteint en seulement trois semaines déjà.

Seule ombre au tableau des adaptations de grands classiques : « Dumbo » de Tim Burton qui ne dépassera pas la barre des 500 Millions de Dollars de recettes dans le monde. Bien évidemment Pixar n'est pas très loin avec « Toy Story 4 « et ses 900 millions. Seule version live à n'avoir pas eu de résultats suffisamment suffisant pour le studio mais qui viennent quand même s'ajouter aux excellents résultats il s'agit de Dumbo version Tim Burton.

Il est tout de même bon de préciser, que l'année est encore loin d'être terminée et que le studio devrait annoncer de nouveaux chiffres records d'ici fin Décembre notamment parce que sont attendues 3 sorties majeures du studio : « Maléfique 2 », « La Reine des Neiges 2 », et surtout de « Star Wars épisode IX » qui arrivera lui mi-décembre et aura pour mission de clore l’année en beauté tout en effaçant l’affront de « Solo : A Star Wars Story ». Difficile à dire si ce dernier opus pourra être inclus dans les résultats de cette année record.

Une histoire hors du Commun

Mais la firme de Burbank n’est pas près de s’arrêter là, puisqu’avec leurs achats de la Fox, Disney va imposer son hégémonie sur le divertissement cinématographique. Il est pourtant incroyable d'imaginer que ce studio était jugé moribond à la fin des années 80, avant que Michael Eisner et Jeffrey Katzenberg ne le relance avec des succès comme « La petite sirène », « Aladdin » ou évidemment « Le Roi Lion ». Pourtant le chemin fut long et la Walt Disney Company a essuyé bien des tempêtes, mais a toujours su se relever en se renouvelant constamment.

Finit le temps où les acteurs étaient payés au strict minimum, finit le temps où le cahier des charges imposait forcément une adhésion à la culture telle que l'oncle Walt l'avait défini. Disney a su évoluer avec son temps, s’est donné les moyens de réussir une mutation et a pu proposer des programmes chaque fois plus intéressants, chaque fois dans des directions différentes. Et c'est notamment avec les rachats successifs de différentes pépites tel que Pixar, pour commencer, qui à la fin de son contrat de distribution par Disney de ses œuvres a voulu voler de ses propres ailes.

Le Studio a alors mis beaucoup d’argent sur la table et mis son patron à la tête de l’animation. Et puis il y eut le rachat de Lucasfilm, qui offrit à la firme, la possibilité de développer de manière inépuisable, la licence créée par George Lucas : « Star Wars ». Et pour l'instant hormis la mésaventure « Solo », le parcours est sans faute. Attendons le développement d’« Indiana Jones » autre pépite de LucasFilm. On peut évidemment également parler du rachat de Marvel qui permit également au Studio de pouvoir développer une licence qui jusque-là ne sait jamais tarie.

Aucun des films n’a fait défaut, chacun annonce des records de recettes, Sans parler des « Avengers » dans lesquels les personnages développés en solo se retrouvent en équipe, et qui pulvérisent les box-offices à chaque sortie.

L'avenir se fera avec la Fox

Avec le rachat de la Fox, Disney continue de développer son univers Marvel en ayant la possibilité d'intégrer les « X-Men » ainsi que les « 4 fantastiques » dont la firme a déjà annoncé la mise en chantier d'un nouveau film. Mais Fox c'est également la main mise sur les suites d' « Avatar » (5 au total de prévues) réalisées par James Cameron, qui devraient également venir apporter des recettes record au studio.

Une question éthique toutefois se pose : Est-il bon qu’un studio puisse avoir autant de contrôle sur l'univers du divertissement cinématographique hollywoodien ? Disney fut souvent accusé justement, à tort ou à raison, de vouloir trop étaler sa puissance sur l'ensemble des médias, et le lancement de sa nouvelle plate-forme de streaming viendra certainement réalimenter cette question. Et la guerre de pouvoir, ne fait que commencer puisque, alors que Amazon Prime annonce le lancement d'une série autour du « Seigneur des Anneaux », et la présentant comme la série la plus chère de l'histoire, Disney annonce « The Mandalorian » en surenchérissant son budget sur celui d’Amazon.

Une guerre qui s’annonce sans fin, puisqu’il est fort à penser que le studio aux grandes oreilles nous prévoit encore beaucoup de surprises pour les années à venir.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite