Grande figure du Cinéma science-fiction, d'Heroïc fantasy, ou de films historiques, dans les années 80, l’acteur Rutger Hauer est décédé à l'âge de 74 ans. Fils d'une famille d'acteurs, Rutger Hauer, fut un enfant turbulent, souvent incontrôlable. A l'âge de 15 ans il s'embarque sur un navire de marchandises et parcourt le monde. A son retour il se lance à nouveau dans les études sans grands succès mais se découvre une passion pour le théâtre et pour l’écriture de poèmes.

En 1968, il décroche son premier rôle dans « Mr Hawarden » de Harry Kummel (Malpertuis), mais la popularité en Hollande se fera à travers une série : « Floris », grâce à laquelle il fera la connaissance du réalisateur Paul Verhoeven (Elle), dont il deviendra l'acteur fétiche et avec qui il tournera pas moins de 5 films, dont le remarquable et inoubliable « La chair et le sang » en 1985.

Inoubliable Replicant de "Blade Runner" de Ridley Scott

Aux Etats-Unis, la carrière de Rutger Hauer se lance en 1981 avec « Les Faucons de la Nuit »de Bruce Malmuth (Echec et Mort) avec Sylvester Stallone, mais acquiert la célébrité en interprétant le Replicant Roy Batty, personnage majeur du film « Blade Runner » de Ridley Scott (Alien, le 8ème Passager) en 1982.

À partir de ce rôle dans le film de science-fiction, l'acteur va enchaîner les succès, en passant de l'Heroïc fantasy, à travers le film « Ladyhawke, la femme de la nuit » de Richard Donner (L’Arme Fatale) en 1985 dans lequel il interprète le rôle principal du Capitaine Navarre, victime d'une malédiction, pour être amoureux Isabeau d'Anjou, interprétée par la magnifique Michelle Pfeiffer (Les Liaisons Dangereuses).

Lui est condamné à être transformé en loup la nuit, alors qu'elle se transforme en faucon le jour. Les deux amants sont destinés à ne jamais pouvoir se retrouver alors qu'ils sont constamment ensemble. Pour la petite anecdote, le tournage fut devenu célèbre, notamment par une anecdote croustillante, dans laquelle l'actrice avait des hauts le cœur à la simple idée de devoir embrasser l'acteur.

L'acteur enchaînera d’autres succès, comme avec « Hitcher » un film Road Movie angoissant réalisé par Robert Harmon (Cavale sans Issue) en 1986, dans lequel l'acteur interprète John Ryder, un auto-stoppeur psychopathe, ou encore « Le sang des héros » en 1989 sous la direction de David Webb Peoples (Impitoyable), ou l'acteur se transforme en participant à un jeu violent, rêvant de devenir professionnel. L'acteur poursuivra ainsi une carrière faite de personnages sombres, psychopathes, et dangereux jusque dans le milieu des années 90.

Une carrière moins remarquée dans les années 2000

Le début du 21e siècle signera une carrière beaucoup plus discrète, précédée de nombreuses série B et Z plus ou moins oubliables, mais dont l'acteur à la carrure impressionnante et au regard bleu azur, imposera un style et une propension à jouer des méchants ou des personnages autoritaires. Pourtant l'acteur néerlandais, qui a marqué des générations d'acteurs et de réalisateurs, apparaîtra de manière régulière soit pour des rôles entiers comme dans « Valerian et la cité des mille planètes » de Luc Besson (Anna) ou « Gangsterdam » de Manu Levy (Radiostars), soit pour une apparition amicale prouvant un certain attachement à cet acteur marquant d'un cinéma en pleine mutation tel que fut celui des années 80-90.

L'une des dernières apparitions, de Rutger Hauer, fut d'ailleurs dans le film de Jacques Audiard (Un Prophète) : « Les frères sisters ». L'acteur est décédé d'une courte maladie ce vendredi 19 juillet.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite