Si la lecture de romans recommence à avoir du succès en France, le genre de la fantasy a du mal à séduire depuis un certain temps. De plus en plus de personnes se remettent à lire des Livres. Avec les nouvelles technologies qui facilitent la performance de traitements de texte, la production d'écrits abonde dans les maisons d'édition.

Le roman de la fantasy et sa popularité mondiale

Mais qu'en est t-il du roman fantastique et du roman de science-fiction ? Regroupés tous les deux dans ce qu'on appelle le genre "Fantasy" ? Elfes, dragons, princesses, lutins, sorcières, magiciens, mandragore, baguette magique, ne font t-il plus autant rêver que dans les années 90 ?

Le genre de la fantasy est né en Angleterre, genre littéraire survivant du roman gothique. On lui reconnaît les caractéristiques du courant romantique mais mêlé au surnaturel, à la peur, à l'émerveillement. Le seigneur des anneaux, traduit en Français dans les années 70, se répand grâce à la trilogie sortie au cinéma.

Le succès d'Harry Potter ou plus récemment le succès de Game of Thrones a permis à la littérature de la fantasy de se propager dans une multitude de librairies françaises. C'est surtout grâce aux nouvelles sagas que le genre s'est de plus en plus développé. Les Français se déclarent passionnés par le fantastique et la science-fiction. Mais comment expliquer le fait que le roman de la fantasy se vende si mal en France ?

Un chef d'oeuvre difficile à trouver

Bon nombre d'auteurs se tournent vers le réalisme et délaissent le genre de la fantasy. Mais la concurrence est rude. De plus en plus de personnes se tournent vers l'écriture. Car les gens ont aujourd'hui un accès sans limite à la culture. Le fantastique a rencontré énormément de succès en Angleterre avec l'auteur Tolkien.

Ses romans sont considérés comme des chefs d'oeuvre de la littérature anglophone. Ils seront publiés en version française que dans les années 70 et 80. L'intégration en France se fait progressivement, mais trop lentement.

Selon les Français, après l'explosion du genre dans les ventes, les histoires se ressemblent toutes.

Les couvertures de livres aussi, elles leurs paraissent toutes semblables, colorées avec de multiples dessins dessus.

Grâce à Internet, outil de recherches indéniable, les Français sont moins enclins à accepter une littérature comme le fantasy, qui les rassure peu. Par conséquent, les maisons d'édition possèdent de fortes exigences pour dénicher un nouveau chef d'oeuvre. De plus, les moyens de communication pour promouvoir la Littérature Fantasy restent restreints. Sans oublier que le genre fantasy n'est pas forcément considéré par les Médias, malgré la qualité d'invention des textes et la qualité d'écriture.

Ne manquez pas notre page Facebook!