Les autorités le surnomment 'Rambo', son vrai nom reste Yves Rausch. Il s'agit d'un sans domicile fixe âgé de 31 ans connu pour des faits de port d’armes illégaux en Allemagne. Habitué à l'environnement de la Forêt-noire, cet homme en 'état de détresse mentale' selon les premières enquêtes policières, vivrait habituellement dans une cabane près de la ville d'Oppenau.

Une chasse à l'homme entre l'Allemagne et la France

C’est une véritable chasse à l’homme qui s’opère dans la région allemande du Bade-Wurtemberg. Dans la vaste Forêt-Noire, près de la ville d’Oppenau précisément, un individu au caractère déroutant est déclaré fugitif depuis plus de 24 heures.

Nous sommes à seulement 40 minutes en voiture de la première ville française de l’autre côté du Rhin, Strasbourg. La police allemande met ainsi tout en oeuvre pour maîtriser le forcené. Déjà condamné en 2009 à Pforzheim selon la SWR à trois ans et demi de prison ferme pour avoir tiré sur sa petite amie avec une arbalète.

'Rambo' dérape lors d’un contrôle de police

L’histoire a débuté ce dimanche 12 juillet aux abords de la cabane où vit cet allemand de 31 ans. Alors alertés par un témoin pour une étrange situation près d'Oppenau, les policiers découvrent Yves Rausch assis dans une cabane vêtu intégralement d’une tenue de camouflage. Mais c’est surtout l’armement du jeune homme qui inquiète les autorités car sur lui, ils remarquent la présence d’un couteau, d'un pistolet et d’une arbalète.

Lors de ce contrôle de police, cet amateur d’arts martiaux est parvenu à désarmer quatre forces de l’ordre. Au lieu de coopérer, il exige même aux policiers de lui confier leurs armes de service. Yves Rausch repart alors dans la Forêt-noire avec quatre armes de type P2000, l’équipement courant de la police allemande.

Cette forêt, le fugitif la connait bien et la maîtrise sur le bout des doigts. C’est sans doute ce qui a alerté les autorités qui ne prennent pas ce fait-divers à la légère.

Un important dispositif de sécurité pour traquer 'Rambo'

Hélicoptères, équipes canines véhicules blindés, les alentours de la forêt ont été bloqués par les forces spéciales allemandes qui traquent actuellement cet individu.

Les SEK soit l'équivalent du RAID en France, sont actuellement déployées depuis trois jours dans la région environnante où l'individu a été aperçu pour la dernière fois.

La police recommande aux habitants de rester confiner chez eux. Si les écoliers ont repris le chemin des salles de classe seulement depuis le 4 mai en Allemagne, ils n'ont pas les mêmes vacances d'été que leurs voisins français. En Allemagne, selon les vacances varient également d'une région à l'autre. Ainsi dans le Bade-Wurtemberg où la recherche du fugitif s'opère actuellement, les élèves ne seront en vacances qu'à partir du 30 juillet. Les autorités décident de fermer l'intégralité des jardins d'enfants et des piscines. De même que toutes les randonnées ou activités de plein air en forêt sont également suspendues le temps des recherches.

Un climat particulièrement anxiogène pour cette population qui vient d'être déconfinée il y a moins de deux mois. L'ensemble des vols de transits ont été interdits dans un périmètre de 5 kilomètres autour de la ville d'Oppenau. Cette interdiction concerne aussi le lancement de drones.

Ne manquez pas notre page Facebook!