C'est certainement l'un des faits divers qui a fait le plus couler d'encre en France. En effet, l'affaire Estelle Mouzin avait secoué la France entière en 2003. Une histoire qui a bien du mal à se terminer, même après 17 ans d'enquête. Néanmoins, avec l'avancée de la science, on a pu découvrir sur un vieux matelas des traces de l'ADN du suspect : Michel Fourniret. Alors qu'il est entendu dans l'enquête, son ex-femme Monique Olivier a elle aussi été entendue par la justice ce vendredi 21 août, puisqu'elle est jugée pour complicité de meurtre. Dans sa déclaration face à l'assemblée, elle a fait des déclarations glaçantes sur la mort de la fillette....

Monique Olivier : ses confessions font froid dans le dos

Il y a 17 ans, alors qu'elle n'avait que 9 ans, Estelle Mouzin disparait à Guermantes (Seine-et-Marne). Très rapidement, c'est en direction de Michel Fourniret que les premiers soupçons se tournent. Néanmoins, si la piste revient régulièrement, son ex-femme Monique Olivier, donne un alibi à son mari de l'époque. Mais en novembre dernier, elle décide de prendre la parole et de rompre le silence, elle confirme avoir menti aux forces de l'ordre et à la justice pour le protéger.

Il y a peu, Monique Olivier raconte ce que son ex mari aurait présument fait à Estelle Mouzin, le tueur en série serait donc bien le suspect numéro un de ce meurtre.

Lui qui a déjà été condamné pour d'autres crimes. Selon elle, Michel Fourniret aurait pris sa voiture pour se rendre à Ville-sur-Lumes, dans les Ardennes, il aurait fait cela "pour la (Ndlr Estelle Mouzin) séquestrer" et l'aurait "violée et étranglée". Des déclarations qui font froid dans le dos.

Il faut retrouver le corps

Dans la soirée du vendredi 21 août, des traces d'ADN d'Estelle Mouzin auraient été retrouvées sur un vieux matelas dans la maison de la sœur de Michel Fourniret. A l'heure actuelle, on ne peut pas confirmer à 100% que la fillette se soit retrouvée sur les lieux car l'ADN n'est que partiel.

Selon les deniers éléments de l'enquête, il se pourrait l'ADN soit celui de Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish...

Mardi dernier, Michel Fourniret, que l'on surnomme aussi l'ogre des Ardennes est passé aux aveux. Un soulagement pour la famille qui après 17 longues années d'enquête, souhaite avancer. Néanmoins, afin de faire totalement le deuil de cette sordide histoire, la famille d'Estelle Mouzin aimerait savoir où est le corps de la petite fille. Pour le moment, aucune information à ce sujet n'a été donnée et après des années, il n'est pas certain que le tueur d'Estelle avoue. Le tueur en série a été interrogé il y a quelques heures et les derniers éléments de l'enquête pourraient être révélés prochainement.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!