Dans la nuit de mardi à jeudi, un drame s’est produit dans le Puy-de-Dôme près de la commune de Saint-Just. Gérald Darmanin exprime sa profonde tristesse après que trois gendarmes nous aient quittés brutalement des suites d’une attaque d’un forcené. Ils étaient âgés de 45 ans, 37 ans et seulement 21 ans.

Ce que l’on sait de ce fait-divers

À l'heure actuelle, les autorités expliquent qu'une brigade de gendarmerie a été appelée dans la nuit de ce mardi 22 décembre pour venir en aide à une femme probablement victime des coups de son conjoint. Sur place, les gendarmes essuient des tirs de la part d’un individu et ripostent aussitôt.

Malheureusement, l’un des brigadiers, Arno Mavel, âgé de 21 ans est grièvement touché et succombe directement à ses blessures. Également, deux militaires qui faisaient une reconnaissance des lieux ont brutalement été attaqués par le forcené. Le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans et son collègue adjudant Rémi Dupuis, 37 ans font tous partie du groupement de gendarmerie départementale du Puy-de-Dôme.

Enfin, un quatrième brigadier a quand à lui était blessé à la cuisse, et heureusement pris en charge à temps par les secours. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Le forcené retrouvé mort dans sa voiture

Dans la suite des évènements, un important dispositif de renforts de la gendarmerie ont bouclé la zone concernée. Par ailleurs, le GIGN est intervenu sur place aux alentours de 2h30 du matin.

D’abord, le forcené a mis le feu à sa maison et il aurait ensuite été retrouvé sans vie à proximité de son véhicule selon une information confirmée par Gérald Darmanin.

Pour l’heure, la piste du suicide semble privilégiée d'après une information confirmée à BFM TV mais toute la lumière doit encore être faite sur les circonstances exactes de cet incident.

De son côté, la femme qui aurait été victime de violences conjugales a pu se réfugier sur le toit de la maison et se retrouve aujourd’hui hors de danger.

Les hommages de l’État

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin et la ministre déléguée chargée de la citoyenneté Marlène Schiappa expriment leur profonde tristesse.

Dans un communiqué, ils affirment que “cette nuit la gendarmerie a perdu trois des siens, trois de ses militaires animés par le service de la France. La nation s’incline devant leur courage et leur engagement”. Quant au chef de l’État, il a lui aussi tenu à s’exprimer sur ce terrible drame survenu ce 23 décembre. Dans un tweet, Emmanuel Macron a déclaré : “Ils intervenaient pour secourir une femme victime de violences conjugales dans le Puy-de-Dôme, trois gendarmes ont été tués, un quatrième blessé. La Nation s'associe à la douleur des familles. Pour nous protéger, nos forces agissent au péril de leur vie. Ce sont nos héros.”

Suivez la page Femmes
Suivez
Suivez la page Direct Live
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!