Ce jeudi 23 mars 2017 au matin à Anvers (Belgique), une voiture de marque Citroën immatriculée en France et roulant très vite a pris la fuite lorsque les militaires ont tenté de l'intercepter. Ce véhicule a réussi par s'introduire dans le centre ville sur le Meir, une zone piétonne et commerciale très fréquentée qui est normalement interdite à la circulation des véhicules. Roulant à vive allure, les piétons ont tout de même réussi à s'écarter à temps lors du passage de la voiture folle qui n'a fait heureusement aucun blessé.

Publicité
Publicité

Arrivée à proximité du SintMichielskaai, le véhicule a été intercepté par les forces de l'ordre. Le conducteur, sous influence de l'alcool et en possession de stupéfiants, a été interpellé. Dans le coffre du véhicule, un robot des services de déminage de la Défense a repéré différentes armes, un riot, et un bidon.

Encore un suspect au passé douteux ?

Actuellement placé en cellule de dégrisement, le conducteur ne livre pas encore tous ses secrets.

Attentat à la voiture folle évité à Anvers en Belgique ?
Attentat à la voiture folle évité à Anvers en Belgique ?

Mais nous savons d'ores et déjà qu'il serait connu pour des délits mineurs commis en France et lié à certains trafics de drogue. En revanche, il ne serait pas fiché S.

Acte de terrorisme ou simple dealer qui tentait d'échapper à un contrôle routier ? Affaire à suivre...

Lire la suite et regardez la vidéo