L'Espagne se lève avec la gueule de bois ce matin... En Catalogne, deux attaques terroristes à la voiture-bélier ont eu lieu à quelques heures d'intervalle: une à Barcelone dans l'après-midi de jeudi et une à Cambrils dans la nuit de jeudi à vendredi. Ces deux attaques ont causées la mort de 14 personnes et ont blessées une centaine de victimes.

Attentat à Barcelone

Ce jeudi 17 août 2017 aux alentours de 17h, une camionnette blanche a foncé sur la foule pendant 500 mètres sur les Ramblas dans le centre-ville de Barcelone pour finir sa course dans un kiosque à journaux.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

C'est la panique sur la place Catalogne ! Les mouvements de foule s'accélèrent, les cris retentissent, et les badauds cherchent à se mettre à l'abri. L'avant du van complètement englouti, le conducteur serait sorti du véhicule pour s'enfuir, puis se retrancher dans un commerce à quelques minutes de la scène du drame.

Il pourrait être accompagné de plusieurs complices. L'attentat a été revendiqué par le groupe djihadiste État islamique dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amas. IL indique : "L’opération a été menée en réponse aux appels à cibler les États de la coalition, internationale anti-jihadistes opérant en Irak et en Syrie."

Rapidement, la police encercle la zone et le balai des ambulances s'accélère pour porter secours aux premières victimes. Parmi les blessés, 24 nationalités différentes ont été atteintes : espagnoles, françaises, allemandes, néerlandaises, chinoises, colombiennes, algériennes, russes, grecques, irlandaises, hongroises, péruviennes, belges, australiennes, argentines, et roumaines, pour ne citer qu'elles. 26 français ont été blessés dont 11 sont dans état grave.

Cela faisait maintenant 13 ans que l'Espagne n'avait pas été touchée par le terrorisme.

Top vidéos du jour

La dernière en date a eu lieu à Madrid le 11 mars 2004 lorsque des bombes ont explosé dans la capitale espagnole faisant 191 morts et plus de 2 000 blessés. L'attentat en question, qui est sans aucun doute l'attaque djihadiste la plus meurtrière de l'Europe, avait été rapidement revendiqué par des proches d'Al Qaeda.

Les suspects arrêtés

Après l'attaque terroriste à Barcelone, deux suspects ont été arrêté : un Espagnol et un Marocain. Le conducteur du van blanc est, lui toujours en fuite. Ils ont été arrêté dans deux ville de Catalogne, à Alcanar et Ripoll. Un troisième suspect a été arrêté ce vendredi matin.

Attentat de Cambrils

C'est une nuit d'horreur pour les espagnols ! Quelques heures après l'attentat de Barcelone, à 120 km plus au sud-ouest à Cambrils, une voiture fonce fauche plusieurs passants. Les cinq terroristes qui se trouvaient à l'intérieur du véhicule ont été abattus par les forces de l'ordre.

"Les "terroristes présumés" qui circulaient à bord d'une Audi A3 ont renversé plusieurs passants avant de se heurter à une patrouille des Mossos d'Esquadra et la fusillade a commencé", a annoncé le porte-parole du gouvernement régional.

Parmi eux, certains étaient équipés de ceintures d'explosifs, ce qui renforce la thèse de l'attaque terroriste. Un policier et six civils ont été blessés lors de cette attaque à la voiture-bélier. Parmi eux, une femme, qui avait été prise en charge dans un état critique, est aujourd'hui décédée. Les autorités espagnoles ont confirmé qu'il existe bel et bien un lien entre les deux attentats en Catalogne. Selon les premières investigations, la cellule terroriste qui a préparé ces deux attentats compterait 12 individus. 5 d'entre eux ont été abattus et 3 autres ont été arrêtés par les autorités. Or, 4 terroristes sont toujours en fuite et activement recherchés par la police espagnole.

Des attaques à la voiture-bélier qui rappellent tristement le mode opératoire employé dans les attentats de Berlin, Nice ou Londres... Où cela va-t-il s'arrêter ?