Des incertitudes planaient encore autour des causes de l'attentat de ce matin à la station de Parsons Green de Londres. Cependant la police londonienne avait très vite qualifiée l'acte de terroriste, information qui est maintenant confirmée. Ce soir, via son outil de propagande Amaq, Daesh a revendiqué l'attentat et ainsi coupé court aux différentes rumeurs. L'organisation Etat islamique ne revendiquant à priori jamais d'attentat dont elle n'est pas l'auteur, cette information semble être véridique. A l'heure actuelle, on dénombre 29 blessés, la majorité victime des flammes causées suite à l'explosion. Sur une vidéo publiée dès ce matin par un voyageur on pouvait apercevoir dans un métro stationné à la station Parsons Green, une fabrication artisanale contenue à l'intérieur d'un sceau qui aurait pu causer l'explosion.

Les passagers paraissent alors inquiets mais ne semblent pas pour autant fuir devant le sac plastique qui se consume peu à peu dans un sceau blanc. Certains témoins rapportent très rapidement avoir entendus une explosion. La panique s'est très vite installée et les usagers sont sortis du train. Les secours ainsi que les forces d'interventions sont intervenus très rapidement, aux alentours de 8 h 20 afin de pouvoir porter assistance aux blessés. Il s'agit majoritairement de personnes brûlées au visage.

La Grande-Bretagne cible privilégiée des terroristes

L'Etat islamique qui ne cesse d'essuyer des revers à l'image récemment de la perte de la ville de Ramadi en Irak semble intensifier ses actions terroristes sur le sol européen.

Ainsi, il s'agit déjà le cinquième attentat qui frappe le Royaume-Unis en six mois. On se rappelle notamment des attentats de Manchester (22 morts et plus de 100 blessés) et du London Bridge quelques semaines après. De ce fait, le niveau de menace terroriste a été revu à la hausse passant au stade de "critique". Sadiq Kan, l'actuel maire de la ville cherche à rassurer les touristes et les habitants en expliquant que d'avantage de forces de sécurité sillonneront la ville au moins dans les prochains jours.

Pour l'heure, une "chasse à l'homme" à lieu dans le but de retrouver le ou les coupables. Les autorités ne délivrent pour le moment que peu d'information. Néanmoins les londoniens sont invités à rester extrêmement prudents. Cette attaque nous rappelle à tous que nous avons le devoir de rester vigilant dans les transports en commun, que ce soit en France ou à l'étranger.