Publicité
Publicité

George H. W. Bush: le soldat devenu homme politique

41è Président des États-Unis, George H. W. Bush [VIDEO] a eu une une carrière très riche. À 18 ans, il s'engage dans l'armée et intègre les US NAVY SEALS en 1942, en pleine deuxième guerre mondiale [VIDEO], devenant ainsi le plus jeune pilote de l'armée de l'air des USA. Son avion sera démobilisé le 2 septembre 1944 par la défense anti-aérienne japonaise et il sera sauvé par le Sous-marin USS Finback.

Après la guerre, George H.

W. Bush revient à la maison et épouse celle qui l'accompagnera durant tout le reste de vie, Barbara Bush. Entre 1967 et 1971, il est élu à la chambre des représentants du Texas.

Advertisement

Un État dans lequel il fera fortune dans le pétrole à travers son entreprise Zapata Petroleum Company.

Durant la décennie 1970-1980, George H. W. Bush devint respectivement ambassadeur des États-Unis à l'ONU de 1971 à 1973, puis président du parti républicain de 1973 à 1974, avant d'être nommé par le Président Gerald Ford au bureau de liaison de la CIA à Pékin de 1974 à 1975. Il deviendra Directeur de la CIA pendant un an de 1976 à 1977.

Mais les ambitieux ne se limitent que lorsqu'ils atteignent le sommet.

Advertisement

Et George H. W. Bush fait bien parti de ceux-la. En 1980, il se lance dans la campagne pour représenter le parti républicain à l'élection présidentielle américaine. Il sera battu par Ronald Reagan élu Président en novembre de la même année. Bush sera son vice président pendant les deux mandats 1981-1988 de celui qui est considéré comme l'un des plus grands Présidents de l'histoire des États-Unis.

George H. W. Bush enfin au bureau ovale

Le pilote revenu en héros de la seconde guerre mondiale, l'homme qui est passé des Nations-Unies à la CIA allait atteindre son objectif ultime en devenant le 41è Président des États-Unis, le 8 novembre 1988 face à son adversaire démocrate, Michael Dukakis. Il devint ainsi le premier Président de l'après-guerre froide car son élection coincide avec la chute de l'URSS (L'Union des Républiques Socialistes Soviétiques).

Mais malgré son expérience, il ne réussira sa réélection en 1992 et son mandat restera marqué par la première guerre du golfe et surtout la mauvaise santé de l'économie au début des années 1990. Il quitta la Maison blanche en janvier 1993 et Bill Clinton le succédera dans le bureau ovale. Si il n'a pas été aussi populaire durant ses quatre ans de mandat, George H. W. Bush reste très respecté par les américains qui le considèrent comme un homme de consensus.