Meteor Garden est l’un des drames coréens les plus connus par les fans. Mais, il est également lié à une triste affaire : le suicide d’une de ses actrices. Jusqu’alors irrésolu et oublié, les récents scandales de viols et prostitution qui ébranlent le monde de la Kpop ont incité les autorités à ré-ouvrir l’enquête.

Publicité
Publicité

Il y a dix ans

Jang Ja Yeon, actrice de 29 ans, est retrouvée pendue le 7 mars 2009 chez elle. Les premières raisons évoquées sont la possibilité d’une dépression liée à une carrière ayant du mal à décoller. Mais la jeune femme a laissé plusieurs pages dans lesquelles elle raconte la réelle raison de son acte : des viols répétés. La jeune fille donne le nom d’une dizaine de personnes importantes dans l’industrie du divertissement, avec qui elle a été forcée d’avoir des rapports sexuels en échange de contrats et de casting.

Menguak Kasus Pelecehan Seksual Artis K-Drama Jang Ja Yeon ... - grid.id
Menguak Kasus Pelecehan Seksual Artis K-Drama Jang Ja Yeon ... - grid.id

Cette obligation provient du président de son agence, Kim Sun Hoon. Ce dernier, et grâce à d’autres témoignages, obligeait les filles de son agence à prendre part à des soirées où elles étaient obligées de se soumettre aux hommes présents. Il faut savoir qu’en Corée, les agences payent pour les entraînements et autres nécessités dont ont besoin leurs protégés. Ces derniers ne touchent aucune de leurs payes avant d’avoir totalement remboursé leurs dettes auprès de leurs agences. Un système qui ouvre la porte à bon nombre d’abus.

Publicité

Une affaire non résolue

Bien que Kim Sun Hoo a été condamné à un an de prison ferme complété par deux ans de prison avec sursis, les noms divulgués par Jang Ja Yeon n’ont jamais été révélés par la police ni par la presse du fait du pouvoir de ces accusés. L’affaire a été clôturée sans inquiéter d’autres personnes. Mais avec les récentes révélations et les noms qui tombent chaque jour, les fans de la jeune femme ainsi que ses proches demandent d’ouvrir de nouveau l’enquête pour voir si il y a un lien entre les deux affaires. Mais surtout pour faire tomber les personnes impliquées dans l’affaire de 2009 et qui n’ont, à ce jour, pas eu à répondre de leurs actes.

Rebondissements

Beaucoup de jeunes actrices ou chanteuses parlent de comportements douteux dans l’industrie du divertissement. Si certaines sont protégées parce qu’elles font partie de grosses agences, ce n’est pas le cas pour toutes et elles se font avaler par ce système corrompu. Un système dont elles ne peuvent sortir à cause du chantage qu’elles subissent.

L’influence de ces personnes est telle que certaines personnes qui ont essayé de parler de la vérité sur la mort de Jang Ja Yeon décèdent à leur tour.

Publicité

La police concluant à des suicides à chaque fois. Puis des sources anonymes révèlent que la liste de l’actrice contient 31 noms. Une liste que la police a détruite.

Parmi les noms divulgués : Shin Kyuk Ho, président de LOTTE (un géant commercial en Corée), Jung Seho et Jun Gi Sang qui sont producteurs pour les plus grandes chaînes coréennes.

Avec les récentes révélations sur la prostitution dans le divertissement, une pétition a été mise en ligne à l’intention de la Maison Bleue (palais présidentiel) afin de ré-ouvrir l’enquête sur le suicide de Jang Ja Yeon.

Publicité

Une initiative qui paye puisque le Président Moon a demandé, aujourd'hui lundi 18 mars de rouvrir l'enquête. Une chose est sûre : la Corée est en plein nettoyage.

Lire la suite