Pour certains, cumuler plusieurs postes n'est pas chose aisée. Dans ses attributions, Atangana Manda Charles cumule plusieurs fonctions sans pour autant se départir de sa fonction première qu'est le journalisme.

En effet, il est le directeur de l'Observatoire des Médias, au Ministère de la Communication du Cameroun. Par ailleurs, il vient d'être élu à l'unanimité, Président du Groupe Communal de la Commune de Ngoumou. Cette élection s'est faite par les conseillers municipaux de cette Commune.

Atangana Manda, un élu à la lisière de son succès

Le Cameroun a tenu son double scrutin municipal et législatif le 09 février 2020.

La campagne électorale étant lancée le 25 janvier 2020, Atangana Manda Charles, s'est investit à 100% pour que son électorat au sein du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) puisse favorablement passer dans sa commune.

Ayant déjà fait deux mandatures dans cette commune, ce chef supérieur, décoré par le Chef de l'Etat, est plus que respecté dans sa circonscription. Fervent militant du RDPC, il cumule graduellement les fonctions au sein de cette formation politique qui a vu son ascension croitre au fil des années. Occupant le poste d'ancien président de la commission des finances de cette même commune, il a naturellement été plébiscité par la totalité des conseillers municipaux. Ce choix pour ses camarades militants de parti est un choix de coeur et de raison.

La commune de Ngoumou fait un choix de coeur

Homme de tête et leader d'opinion, Atangana Manda, est régulier des plateaux télé dans son pays et n'hésite pas à défendre becs et ongles, l'intégrité du Chef de l'Etat S.E. Paul Biya. Il a récemment fait une sortie qui pourrait être jugée diplomatique, aux vues des allégations inhabituelles d'un activiste de la diaspora (Calibri Calibro), concernant une vidéo ou ce dernier échange avec le président français Emmanuel Macron.

"La rencontre entre le président Macron et l'activiste Calibro Calibri était préparée. Le président Macron a été piégé." Dira t-il aux médias. " Le gouvernement privilégie sa relation de qualité qu'il a avec la France. Et la France respecte le peuple camerounais que nous sommes. Le gouvernement camerounais n'avait pas le droit de répondre à la légèreté par la légèreté".

A-t-il dit ce 24 février 2020 sur ABK, radio (émettant à Douala).

Dans cette nouvelle fonction qu'il va désormais occuper, il sera chargé de l'encadrement des conseillers municipaux de Ngoumou, et ce pendant toute la durée de son mandat. Doté de sociabilité et d'abnégation, cette figure assez connue du monde audiovisuel est sans nul doute un ensemble de professionnalisme et de respect pour ses pairs. Bien outillé dans ses attributs c'est sans conteste qu'il fera reluire la commune de Ngoumou par sa bravoure et son authenticité.

Ne manquez pas notre page Facebook!