Le Coronavirus frappe les Etats-Unis, comme il a frappé de nombreux pays. Si dans un premier temps, le gouvernement américain pensait s'en tirer facilement, il doit se résoudre à appliquer la même politique que les pays européens et asiatiques. Le confinement a été mis en place dans de nombreux états du pays. Néanmoins, le comportement tout aussi choquant qu'irresponsable de nombreux habitants interpelle. Ainsi un jeune de 26 ans qui léchait des déodorants et qui a posté la vidéo sur les réseaux sociaux a été arrêté et a été accusé d'avoir proféré une menace terroriste.

Il lèche des déodorants dans un supermarché

L'histoire est à peine croyable. Si en France ou dans d'autres pays comme le Royaume-Uni, certains comportements des habitants sont incompréhensibles, ce n'est rien à côté de quelques Américains. L'histoire se déroule dans le Missouri, dans le magasin Walmart de Warrenton. Un homme de 26 ans, Cody Lee Pfister, a eu une la stupide idée de poster une vidéo de lui sur les réseaux sociaux dans laquelle on le voit lécher des produits en vente dans le magasin. L'homme se moquait ouvertement des mesures de restrictions liées au coronavirus. [VIDEO] Alors qu'il léchait des déodorants, on peut entendre dans sa vidéo que l'homme demandait : "Qui a peur des coronavirus ?

Ne touchez pas vos bouches". Heureusement pour les habitants de la région, la vidéo a été vue par les autorités, l'homme a été arrêté et placé en garde à vue pour terrorisme au second degrés, selon le Huffpost US.

La vidéo dénoncée par de nombreux internautes

Comme de nombreuses vidéos sur la toile, celle-ci a été vue à de nombreuses reprises.

Néanmoins, dans une situation internationale compliquée, un nouvel élan de solidarité s'est mis en place sur la toile. Dans un premier temps, les autorités ont reçu de nombreux appels de résidents locaux qui ont signalé la vidéo. Dans un second temps, ce sont des habitants du monde entier et notamment européens qui ont signalé la vidéo.

Des Pays-Bas à l'Irlande en passant par le Royaume-Uni, les habitants ont fait leur maximum.

De son côté, le lieutenant Justin Unger a pris la parole pour NBC News et il a notamment indiqué prendre l'incident très au sérieux: "Nous prenons cet incident très au sérieux, surtout avec cette maladie infectieuse (Ndlr: le coronavirus) et l’état dans lequel se trouve le pays (ndlr Les Etats-Unis). Nous prenons ces choses au sérieux pour protéger notre communauté."

Une plainte pénale indique que Pfister « a sciemment provoqué une fausse croyance ou une crainte erronée de l’existence d’une situation impliquant un danger pour la vie » en mettant la vidéo en ligne. Il va comparaitre au tribunal ce mercredi 1er avril.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!