Washington n’a pas eu de black-out et les moyens de communication n’ont pas été suspendus

Déclaration: Les autorités de la ville de Washington ont empêché les manifestants d’utiliser leurs téléphones pour communiquer entre eux le 1er Juin, 2020, en coupant Internet et les services téléphoniques durant un black-out temporaire.

Les faits: A l’aube du 1er Juin 2020, des milliers de tweets utilisant le hashtag #DCBlackout ont été publiés. Ces posts mettaient en avant le fait que les moyens de communication avaient été bloqués à Washington dans l’optique de diminuer les manifestations. Le canular du black-out de Washington est devenu une tendance globale sur Twitter avec plus de 500 000 tweets partagés ensuite sur Facebook, Reddit et Instagram.

La vérité: Selon la BBC, Twitter “a suspendu des centaines de faux comptes qui utilisaient ce hashtag, en rappelant les règles contre la manipulation d’autrui à travers la plateforme ainsi que celles contre les fausses informations” à la suite de ce canular.

De plus, comme NetBlocks.org le démontre, il n’y “a pas eu d'indications de suspension de masse d’Internet pendant la nuit ou pendant les dernières 48 heures”. Plusieurs journalistes et organisations telles que Black Lives Matter DC ont déclaré que cette rumeur était fausse et qu’ils n’avaient pas été affectés par une suspension de leurs moyens de communication.

Ces policiers n’ont pas détruit leur propre voiture pour accuser les manifestants

Déclaration: Des policiers de Boston ont détruit leur propre voiture afin d’accuser des manifestants de violence contre eux.

Les faits: Pendant la nuit du 30 mai 2020, à Boston, des policiers ont été filmés en train de détruire le pare-brise de leur propre voiture. Des manifestants filment la scène en pointant du doigt les représentants des forces de l’ordre en les accusant de casser leur propre voiture. “Des policiers de Boston ont été pris en vidéo en train de casser leur voiture, pour mettre la faute sur les manifestants”, pouvons-nous lire au-dessus de la vidéo.

La vérité: Une autre vidéo publiée plus tard montre que la première vidéo avait été prise hors de son contexte. La nouvelle vidéo montre une voiture de police se faire attaquer par des manifestants qui sautent sur son toit. Les policiers sont donc filmés par la suite en train d’essayer de dégager les dégâts causés sur leur véhicule, principalement en enlevant la casse de leur pare-brise afin de pouvoir conduire.

La chaîne américaine MSNBC n’a pas utilisé de fausses images afin de dramatiser la narration de leur reportage sur les manifestations à Philadelphie

Déclaration: MSNBC a utilisé des images d’un film de zombie pour amplifier la narration de leur reportage sur les manifestation à Philadelphie le lundi 1er juin.

Les faits: La chaîne de télévision américaine, MSNCB, a été accusée d’avoir utilisé des extraits du film de zombies, “World War Z” pour décrire une situation violente à Philadelphie suite aux manifestations. Sur Twitter, plusieurs utilisateurs ont déclaré que la chaîne de télévision utilisait ces fausses images pour dramatiser leur narration. Un montage a été partagé sur Twitter pour prouver cette déclaration. Ce dernier illustre le soit-disant canular avec une photo d’une capture d’écran du film de zombies juxtaposée à une capture d’écran de la chaîne de télévision. Les deux photos sont similaires.

La vérité: Ce lundi 1er juin, un utilisateur de Twitter, Bad Scotter, a partagé ce collage pour la première fois sur la plateforme.

Cependant, un détail a échappé aux internautes : sur le côté droit en bas de la photo, vous observez la signature de ce dernier avec une note, “pas vrai”. Bad Scooter s’est excusé sur Twitter en disant : “Tout cela est allé très vite. OUI, cet extrait de MSNBC était de ‘World War Z’, j’ai même précisé sur la vidéo que le logo de MSNBC n’était ‘PAS VRAI’. J’ai dramatiquement sous-estimé Twitter, beaucoup l’ont pointé du doigt, d'autres ont déclaré que c’était ‘vrai’- c’était stupide de ma part”. La chaîne américaine n’a donc pas dramatisé sa narration autour des manifestations à Philadelphie avec des images d’un film de zombies.

Le meurtrier de George Floyd n’a pas été pris en photo avec une casquette ‘Make Whites Great Again’

Déclaration: Un homme pris en photo avec une casquette rouge ayant pour message “Make Whites Great Again” est Derek Chauvin, un policier de Minneapolis accusé d’avoir tué George Floyd.

Les faits: Le 27 mai, un montage photo a été partagé sur les réseaux sociaux, notamment par le compte officiel de Bishop Tablert Swan, avec pour légende: “Voici Derek Chauvin, le flic raciste qui a gardé son genou sur le coup de George Floyd, lui a coupé sa respiration et l’a tué, en train de porter une casquette ‘Make Whites Great Again’, un signe évident que ce co**ard aurait dû être retiré de la rue il y a un bon moment”.

La vérité: Selon les recherches faites par Snopes, ce montage de Derek Chauvin et d’un homme avec une casquette “Make White Again” est faux. L’homme à la casquette est en fait Jonathan Lee Riches, un partisan de Donald Trump qui a déjà été en prison et a une solide réputation pour troller des gens en ligne. Selon AP, Riches a confirmé qu’il était l’homme sur la photo, mais a dit que l’image avait été modifiée et qu’il portait une casquette “Make America Great Again”.

Des animaux de zoos se sont échappés pendant les manifestations en hommage à George Floyd

Déclaration: Des Animaux sauvages se sont échappés de plusieurs zoos locaux pendant les manifestations en mémoire de George Floyd.

Les faits: La première déclaration sur les réseaux sociaux fut celle d’un tigre qui s’était échappé du zoo de Oakland, en Californie. De plus le compte officiel Twitter du Sheriff de Alameda, a lancé une alerte en disant : “Un tigre est en liberté près du zoo de Oakland”. Une déclaration similaire a suivi par rapport à un hippopotame qui se serait échappé du Zoo de Lincoln Park à Chicago. Par la suite, une troisième déclaration a fait surface avec une girafe aperçue en train de courir dans une des rue de Minnesota.

La vérité: Toutes ces déclarations ont été prouvées comme fausses. Le compte officiel Twitter du Sheriff de Alameda a publié quelques heures suivant son alerte que le zoo de Oakland avait été vérifié et qu'aucun tigre ne s’était échappé.

La photo de l’hippopotame est une photo datant de 2016, représentant un hippopotame qui s’était échappé d’un cirque en Espagne, comme le site Snopes le relaie. Enfin, le poste de la girafe est une capture d’écran d’une vidéo qui, selon Snopes, est sur internet depuis au moins 2013.

Trump n’a pas tweeté que la famille de Floyd était “honorée d’avoir de ses nouvelles"

Déclaration: Un tweet de Donald Trump déclare que la famille de George Floyd était “honorée d'avoir de ses nouvelles".

Les faits: Des utilisateurs Facebook ont fait circuler un tweet provenant du compte Twitter officiel de Donald Trump publié le 29 mai avec pour déclaration : “J’ai parlé avec la famille de George Floyd.

Leurs voix m’ont dit qu’ils étaient honorés d’avoir de ses nouvelles. Je leur ai dit que je ne voulais plus voir un autre seul homme noir mourir par un genou sur un coup. Ca avait l’air douloureux. Il y a des meilleures manières de mourir. Aucune façon n’est bonne, mais celle-là était vraiment mauvaise.”

La vérité: Selon Reuters Fact Check, le tweet n’est pas légitime, il n'apparaît pas sur la chronologie du compte de Trump ce 29 mai, ni sur les recherches par mot sur Twitter. Politwoops, un projet qui a pour objectif d’archiver tous les tweets supprimés des politiciens, a dit que ce tweet n’avait pas non plus été supprimé de la page de Donald Trump.

George Soros n’a pas financé les manifestations mises en avant sur les réseaux sociaux ces dernières semaines et n’a pas payé des personnes pour devenir des “anarchistes professionnels”

Déclaration: Les fondations George Soros et Thurston County Democrats ont engagé des “anarchistes professionnels” payés 200 dollars par action.

Les faits: Une image d’une annonce de recrutement pour des “anarchistes professionnels” payés 200 dollars a été partagée sur les réseaux sociaux. Elle est illustrée avec une oeuvre d’art connue de Banksy et juxtaposée au logo de la Fondation Open Society et du texte “Fondé par George Soros” ainsi qu’avec les coordonnés de Thurston County Democrats, installé dans l’état de Washington.

L’affiche annonce que chaque candidat gagnerait 200 dollars “par action directe”. Cependant, cette affiche et son offre sont fausses.

La vérité: Le message de l’affiche est : “Soyez payé pour devenir… anarchiste professionnel! Soyez payé jusqu’à 200 dollars par action directe ! Rappelez-vous, les actions directes prennent des informations. Contactez votre branche locale de la Fondation Open Society”. Le directeur de Thurston County Democrats, Victor Minjares, a réfuté ces déclarations et a posté sur Facebook un message en lettres majuscule pour mettre les choses au clair: “CES IMAGES SONT FAUSSES ET VEULENT DISCRÉDITER LES DÉMOCRATES.” La Fondation Open Society a aussi commenté sur Twitter: “Nous ne payons pas de manifestants.

George Soros non plus”.

Les Antifascistes ne sont pas à la tête des émeutes liées à la mort de George Floyd

Déclaration: Durant ces derniers jours, la théorie disant que les activistes antifa sont à la tête des manifestations liées au meurtre de George Floyd, a été partagée sur les réseaux sociaux, réunissant plus de 1,3 million de ‘j’aimes’ et de partages, selon The New York Times.

Les faits: Ce samedi 31 mai, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a tweeté que les “ANTIFA guident les anarchistes” et que les “anarchistes radicaux de gauche” sont impliqués dans les émeutes. Le jour qui a suivi, le commentateur conservateur, Dan Bongino, a déclaré sur l’émission de télévision “Fox and Friends” que les Antifa étaient responsables d’une attaque “sophistiquée” sur la Maison Blanche, décrivant cette action d'”insurrection”.

La vérité: Il n’y a aucune évidence pouvant prouver les “conspiracies sur les Antifa”. De plus, sur les réseaux sociaux, cette théorie est souvent liée à un faux “manuel” spécifiant des “règles pour les émeutes”, qui a supposément été publié par les Démocrates ciblant les activistes Antifa. Cependant, ce “manuel” avait déjà été décrété comme “faux” lors des manifestations de 2015, quand il est apparu pour la première fois en lien avec la mort de Freddie Gray à Baltimore.

La mort de George Floyd n'a pas été mise en scène et Derek Chauvin n'est pas un acteur

Déclaration: Sur les réseaux sociaux, des rumeurs sur la mise en scène de la mort de George Floyd ont circulé. Une vidéo déclare que Floyd n’aurait pas été tué par Derek Chauvin, le policier de Minnesota qui a été accusé de meurtre et que ce dernier serait un acteur.

Les faits: Ce vendredi 29 mai, une chaîne YouTube d’idées conspirationnistes, JonXArmy, a partagé une vidéo déclarant que la mort de George Floyd avait été mise en scène. La vidéo a été partagée presque 100 fois sur Facebook et a été vue par 1,3 millions de personnes. Sur Twitter, ces dernières semaines, les utilisateurs ont partagé des centaines de fois des tweets mettant en avant une seule idée, que “George Floyd n’est pas mort”.

La vérité: George Floyd a été tué par la police ce 25 mai 2020. Derek Chauvin, l’agent de police qui s’est mis à genou sur le coup de Floyd a été licencié et accusé pour meurtre au troisième degré ainsi que pour homicide volontaire au deuxième degré. Trois policiers ont été accusés de complicité de meurtre au deuxième degré. YouTube a supprimé la vidéo postée par JonXArmy, disant qu’elle ne suivait pas les règles contre les discours incitant à la haine.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!