De nombreuses associations existent pour protéger les chats. En effet, si on parle beaucoup des associations qui existent depuis des années et qui font un travail magnifique, mettre en avant des bénévoles qui innovent pour venir en aide à nos amis félins. Si on sait que les dangers sont nombreux en été, ils le sont tout autant en hiver. Le froid et la nuit qui tombe plus rapidement ou tout simplement l'inattention, sont tout autant de facteurs qui augmentent le risque d'accident. Néanmoins, aujourd'hui, une association canadienne a attiré notre attention. Cette dernière améliore le quotidien des chats errants qui doivent se protéger du froid.

Elle consiste à transformer des glacières en abris.

Barn Buddies, une association pas comme les autres

Pour cela, on vous invite aujourd'hui à voyager en direction du Canada, pays qui ne cesse d'innover pour le bien de nos petites boules de poils. C'est d'ailleurs dans ce pays que l'on peut dans cette librairie, lire et... adopter un chat. Dans cette association, on peut suivre le quotidien de Laura Clark, fondatrice de cette dernière, qui tient régulièrement dans ses mains une perceuse, qui vient faire un trou sur l’une des faces d’une vieille glacière. En quelques secondes le tour est joué et cette ancienne glacière devient une niche pour les félins errants. Également, pour aller plus loin, de la paille est déposée sur le fond de la glacière.

Comme vous le savez certainement, la température du chat diminue quand il dort, cette attention supplémentaire est donc essentielle.

Dans une société où le "fait main", le recyclage et l'entraide prennent de plus en plus de place (et selon nous c'est une excellente chose), les glacières usées retrouvent une seconde jeunesse et ont de nombreux avantages.

Elles sont imperméables, isolées et faciles à nettoyer. L'association s'est faite une place dans la région et reçoit de plus en plus de matériel.

Pour les chats, l'association ne s'arrête pas là

L'association Barn Buddies, dont on vous invite à suivre la page Facebook, joue un rôle social dans la région canadienne. En plus de fabriquer des abris pour les félins qui se retrouvent livrés à eux même, de les nourrir, elle sert également d'intermédiaire entre les refuges, les familles d’accueil et les adoptants.

Selon les chiffres de l'association, ce sont des centaines de félins qui ont pu être sauvés. Laura Clark avait notamment expliqué qu'une explication logique de cette tragique situation est la non stérilisation des félins qui donnent naissance à de nombreux petits. On rappelle que faire stériliser son chat est un geste simple et qui peut éviter de créer d'autres plus gros problèmes.

Suivez la page Chat
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!