Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: L'ancien président américain Barack Obama a été arrêté pour espionnage après avoir «communiqué des informations classifiées» aux services de renseignement chinois

Les faits: Un article publié le 28 novembre par un site web d'information conservateur canadien appelé "The Conservative Beaver" affirme que Barack Obama a été arrêté pour espionnage.

Le début de l'article décrit: «Barack Obama, un ancien président des États-Unis, a été arrêté le 28 novembre 2020, accusé d'avoir conspiré avec un de ses partenaires commerciaux qui était également un ancien officier de la CIA pour communiquer des informations classifiées jusqu'au niveau Top Secret aux responsables du renseignement de la République populaire de Chine (RPC). » L'article a été partagé 6 000 fois.

Vérité: Le communiqué de presse partagé avec cet article a été modifié.

Le document original a été partagé par le ministère de la Justice sur l'arrestation d'un ancien responsable de la CIA nommé Alexander Yuk Ching Ma. Le site web conservateur a changé le nom de l’espion inculpé arrêté le 14 août 2020, pour le nom d’Obama. La relation du complice avec la personne inculpée est également passée de "un parent" à "un partenaire commercial".

Le document n'implique pas Barack Obama.

Etats-Unis

Déclaration: Le comité sur la recherche contre le coronavirus créé par le président élu américain Joe Biden ne pense pas que les gens devraient vivre plus de 75 ans

Les faits: Des messages ont été partagés sur les réseaux sociaux affirmant: «L'AARP a approuvé Biden.

Le comité du virus de Biden ne pense pas que vivre après 75 ans vaut la peine d'être vécu. Renouvèlerez-vous votre adhésion à AARP puisque AARP dit que si vous avez plus de 75 ans, vous devriez simplement mourir? »

Vérité: L'Association américaine des personnes retraitées (AARP), qui fournit des services et de l'aide aux personnes de plus de 50 ans grâce à un abonnement payant, a déclaré à Reuters: «Depuis les premiers jours de la pandémie, l'AARP a averti les décideurs politiques de tous bords que le rationnement des soins en fonction de l'âge ou du handicap est discriminatoire. Les personnes âgées ne sont pas des pions politiques ou moins dignes que quiconque de recevoir des soins ou un vaccin.

» Le porte-parole de l'AARP a ajouté: «Nous avons apporté notre support à aucun des candidats Biden ou Trump ou qui que ce soit d'autre. L'AARP est une organisation non partisane à but non lucratif », rapporte Reuters. En ce qui concerne les accusations portées contre Biden, elles ne sont pas vraies. Le site web de Biden partage son plan en sept points pour lutter contre la COVID-19, qui comprend «Protéger les Américains âgés et les autres à haut risque».

Royaume-Uni

Déclaration: L'injection d'ARN lors du vaccin contre le coronavirus à une personne modifie l'ADN d'une cellule humaine

Les faits: Des publications sur les réseaux sociaux affirment que le vaccin contre le coronavirus modifie l'ADN d'une cellule humaine.

Cette allégation fait suite à l'annonce de l'approbation du vaccin Pfizer / BioNTech COVID-19 pour une utilisation à partir de la semaine prochaine au Royaume-Uni. Les résidents des foyers de soins et leurs soignants seront les premiers à se faire vacciner, a confirmé le Comité mixte gouvernemental sur la vaccination et l'immunisation (JCVI).

Vérité: Certains des vaccins candidats, y compris celui approuvé par le Royaume-Uni et développé par Pfizer / BioNTech, utilisent un fragment du matériel génétique du virus appelé ARN messager qui produit une protéine. Le corps l'utilise pour construire ses propres copies afin que le système immunitaire puisse réagir en produisant des anticorps combattant cette protéine.

«L'injection d'ARN dans une personne ne fait rien à l'ADN d'une cellule humaine», a déclaré le professeur Jeffrey Almond de l'Université d'Oxford, rapporte la BBC.

FRANCE

Déclaration: Le physicien français Etienne Klein a dénoncé lors d'une conférence l'inutilité des tests PCR

Les faits: Etienne Klein, physicien, docteur en philosophie des sciences, directeur de recherches au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a démontré lors d'une conférence l'inutilité des tests PCR.

Vérité: La vidéo a été falsifiée. Klein, lors de son discours, a remis en question la fiabilité des tests, les faux positifs et l'incompréhension que le grand public peut avoir.

Cependant, il ne parle pas de tests PCR dans le cadre de la pandémie. Il le précise au début de son discours en disant: «Je prends un exemple qui n’a rien à voir avec la situation actuelle. Je ne suis pas en train de vous dire que l’exemple que je prends est la traduction de ce qui se passe aujourd’hui. Je fais une expérience de pensée, c’est-à-dire que j’imagine une situation». Cette partie a été coupée de la vidéo qui circule.

ITALIE

Déclaration: Une photo partagée par l'ancien vice-premier ministre italien Matteo Salvini montre Pelé faisant rendant hommage à Maradona sur sa tombe

Les faits: Le 27 novembre, l'ancien vice-premier ministre italien Matteo Salvini a partagé une photo sur Facebook pour rendre hommage à Maradona décédé le 25 novembre.

L'image montre l'ancien footballeur professionnel brésilien Pelé en deuil et en pleurs près de la tombe de Maradona. Salvini a écrit: «Une image magnifique. Bonne nuit mon ami, je t'aime».

Vérité: L'image utilisée par Salvini circule en ligne mais n'est pas réelle. L'image originale est celle de différents sites Web de photos comme iStockphoto, Getty Images ou PeopleImages, comme le prouve une recherche d'image inversée. La photo a été trafiquée pour montrer des couleurs plus chaudes et le visage de Pelé a été ajouté.

Italie

Déclaration: La loterie des reçus permet au gouvernement de surveiller les habitudes d'achat des consommateurs

Les faits: Deux politiciens italiens qui dirigent les deux principaux partis de droite du pays, Giorgia Meloni (Fratelli d'Italia) et Matteo Salvini (Lega), ont publié sur leurs comptes de réseaux sociaux que la loterie des reçus (Lotteria degli Scontrini en italien, un nouveau système de loterie créé pour lutter contre l'évasion fiscale: pour chaque euro dépensé en achats, les participants recevront un ticket virtuel) permet au gouvernement de surveiller les habitudes d'achat des participants, limitant leur liberté.

Vérité: Sur le site web de la loterie italienne, il est souligné que le système ne surveillera pas les achats effectués par les participants. Selon l'entreprise, le système n'enregistrera que le montant dépensé, la manière dont le paiement a été effectué (en espèces ou par carte de crédit) et le code de loterie lié à chaque participant. Par conséquent, le gouvernement ne collectera pas de données sur ce que les gens achètent.

HONG KONG

Déclaration: Une photo montre Trump pleurer après avoir perdu les élections américaines

Les faits: Des messages partagés des milliers de fois sur Twitter et d'autres plateformes sociales chinoises, telles que Weibo, prétendent montrer une image de Donald Trump "pleurant en public" après avoir perdu l'élection présidentielle de cette année.

Vérité: L'affirmation est fausse. L'image a en fait été prise par le photographe de l'AFP Nicholas Kamm le 15 juillet 2020, donc avant l'élection présidentielle. De plus, dans l'image originale, Trump ne pleure pas. La larme qui apparaît dans l'image partagée sur les réseaux sociaux a été ajoutée numériquement.

Chine

Déclaration: Une image montre un soldat australien tuant un enfant afghan

Les faits: Une publication sur Twitter de Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, montre l'image d'un soldat australien tenant un couteau ensanglanté autour du cou d'un enfant avec un agneau dans les bras.

«Choqué par le meurtre de civils et de prisonniers afghans par des soldats australiens. Nous condamnons fermement ces actes, appelons à les responsabiliser », lit-on.

Vérité: Selon les informations de plusieurs centres de vérification des faits, l'image partagée a été manipulée numériquement. En réponse au message de Lijian, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a exigé des excuses du gouvernement chinois et a déclaré que Pékin devrait avoir "honte" de partager une image "écoeurante". Le message de Lijian est intervenu après que les forces de défense australiennes ont annoncé avoir trouvé des "informations fiables" selon lesquelles 25 soldats australiens étaient impliqués dans le meurtre de 39 civils et prisonniers afghans entre 2009 et 2013.

Argentine / Colombie / Espagne

Déclaration: L'homme travaillant dans le service funéraire de Maradona qui a pris une photo avec le corps de ce dernier a été retrouvé mort

Les faits: Un tweet a partagé un compte rendu présumé du bureau des sports argentin Clarín, et a été partagé des milliers de fois. Il indique qu'un employé de la maison funéraire qui a pris une photo avec le corps du défunt footballeur Diego Armando Maradona à l'intérieur du cercueil, a été retrouvé mort en Argentine.

Un deuxième message du même compte montre une vidéo dans laquelle des policiers sont vus en train de retirer le corps d'un homme d'une benne à ordures.

Vérité: Selon les informations du service argentin de vérification des faits Chequeado, l'information est fausse. Premièrement, le compte Twitter qui a publié la publication virale n'est pas le compte original de Clarín Deportes, qui porte le cachet bleu vérifié. Le nom original du profil qui a publié la rumeur est @AdictBarcelona. La vidéo partagée dans le deuxième article a été publiée le 16 mars 2020 par le site web de SM Noticias et est liée à un corps retrouvé dans une benne à ordures dans la ville de San Martín, dans la province de Buenos Aires.

Pérou

Déclaration: L'hôpital Johns Hopkins dit que le cancer peut être guéri grâce à un système immunitaire fort

Les faits: Des messages partagés des milliers de fois sur Facebook et attribués à l'hôpital Johns Hopkins annoncent l'existence de traitements alternatifs contre le cancer, en plus de la chimiothérapie. «Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est le seul moyen de traiter et d'éliminer le cancer, l'hôpital Johns Hopkins commence à dire aux gens qu'il existe des alternatives», lit-on en partie dans le message. Le post souligne également qu'au lieu de la chimiothérapie, un système immunitaire fort est nécessaire pour détruire les cellules cancéreuses et empêcher la multiplication et la formation de tumeurs.

Vérité: Selon le service de vérification des faits du journal péruvien La República, cette information est fausse. Le journal souligne que le même message a déjà été partagé à plusieurs autres occasions et que, en 2009, l'hôpital Johns Hopkins a nié toute relation avec le contenu du message, qui à l'époque était partagé par courrier électronique.

Ne manquez pas notre page Facebook!