Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: Les champions du Super Bowl ont refusé l'invitation à la Maison Blanche

Les faits: Après la victoire des Tampa Bay Buccaneers sur les Chiefs de Kansas City au Super Bowl LV, le président américain Joe Biden a invité les nouveaux champions à la Maison Blanche. Un message Facebook partagé plus de deux mille fois déclare: "Les champions du Super Bowl refusent l'invitation à la Maison Blanche, prétendent que la Maison Blanche a été VOLÉE.

OK BON, DONC JE NE SUIS PAS FOU. "

Vérité: Comme Reuters le rapporte, la déclaration écrite dans le message est similaire au titre d'un article satirique publié par le site Web Tater Force One. La section "About Us" du site Web décrit: "Tout sur ce site Web est de la fiction. Ce n'est pas un mensonge et ce ne sont pas de fausses informations parce que ce n'est pas réel. Si vous pensez que c'est réel, vous devriez vous faire examiner la tête." Aucun reportage fiable disant que les Buccaneers ont refusé l'invitation de la Maison Blanche n'a été trouvé, rapporte Reuters.

Etats-Unis

Déclaration: Le vaccin COVID-19 est un "système d'exploitation" conçu pour programmer les humains et pirater leurs fonctions biologiques

Les faits: Des utilisateurs des réseaux sociaux ont partagé plusieurs articles disant que "les vaccins COVID-19 sont un système d'exploitation conçu pour programmer les humains et pirater leurs fonctions biologiques." Ils ont également accusé Bill Gates d'être l'un des auteurs de ce prétendu complot.

Vérité: Comme le rapporte Reuters, l'affirmation est fausse. Moderna, l'une des sociétés qui a développé un vaccin COVID-19, a comparé la science de l'ARNm à un «système d'exploitation» d'une manière métaphorique. Moderna dans son site Web explique: «Reconnaissant le vaste potentiel de la science de l'ARNm, nous avons décidé de créer une plateforme technologique d'ARNm qui fonctionne très bien comme un système d'exploitation sur un ordinateur.

Etats-Unis

Déclaration: Une image montre le président américain Joe Biden endormi dans le bureau ovale

Les faits: Une image a été partagée sur les réseaux sociaux montrant le président américain Joe Biden endormi dans le bureau ovale. La légende décrit: "L'Amérique en déclin. Le vieux grifter décrépit travaille 5 heures par jour. Nous avons échangé une bête de travail, pour quelqu'un qui appartenait au pâturage ou qui a été envoyé à l'usine de colle il y a longtemps. Rien ne dit que nous avons jeté l'éponge mieux que cette image nauséabonde, le "commandant en chef" ne peut même pas rester éveillé. "

Vérité: L'image a été falsifiée, rapporte Reuters. La tête de Biden a été remplacée par une version miroir d'une image de 2011.

Une recherche d'image inversée montre que l'image originale provient d'une photo de Joe Biden lors d'un discours du président Barack Obama sur la réduction du déficit où il a «fermé les yeux pendant une période prolongée. », avait déclaré CBS à l'époque.

Etats-Unis

Déclaration: L'obligation du port du masque constituent une violation directe du code de Nuremberg

Les faits: Des utilisateurs des réseaux sociaux ont déclaré que l'obligation du port du masque constituait une violation directe du code de Nuremberg. Le texte est accompagné d'une capture d'écran de l'article 6, sections 1 et 3 du Code de Nuremberg, et met en évidence la phrase suivante: "Les dirigeants doivent être conscients que le fait d'imposer des masques aux citoyens d'une nation et d'empêcher leur accès à la nourriture, aux soins de santé, aux transports ou l'éducation s'ils ne se conforment pas, est un crime de guerre."

Vérité: Les captures d'écran ne sont pas tirées du Code de Nuremberg, mais de la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la bioéthique et les droits de l'homme de 2005.

Cependant, tant le Code de Nuremberg que la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la bioéthique et les droits de l'homme ne concernent pas le port de masque pendant une pandémie. Comme le rapporte Reuters, les mandats de masque ne violent pas le Code de Nuremberg car ils ne sont pas liés à l'expérimentation humaine ou à la recherche médicale, comme le Code l'interdit. Ce sont des mesures de prévention des maladies et sont approuvées par le Règlement sanitaire international, rapporte Reuters.

FRANCE / ITALIE

Déclaration: Les masques faciaux ont été "interdits" dans les écoles par le Conseil d'État en Italie

Les faits: Le site d'information français France Soir a partagé un article intitulé: "Italie: les masques interdits à l'école, juge le Conseil d'État".

Le chapô de l'article décrit: "Effet domino à venir ? Le président Frattini de la section III du Conseil d'État italien, a rendu une décision condamnant l’usage des masques à l’école chez les mineurs."

Vérité: Le site France Soir a partagé un extrait traduit en français d'un décret adopté par le Conseil d'État. Dans ce cas, les plaignants sont la famille d'une fille de Bolzano, dans le nord de l'Italie. Ils ont demandé l'annulation d'une disposition gouvernementale étendant le port obligatoire des masques faciaux dans les écoles italiennes aux enfants de moins de 12 ans. Le Conseil d'État ne s'est prononcé qu'en faveur de la famille de cette petite fille, qui était autorisée à ne pas porter de masque en classe pour des conditions spéciales liées à sa santé.

Cependant, cela ne s'applique pas à tous les enfants et écoles en Italie.

FRANCE

Déclaration: Une loi prévoit une amende de 1500 euros pour le port du voile en public

Les faits: En France, l'Assemblée nationale étudie depuis le 1er février 2020 la «loi séparatisme» pour introduire des mesures de contrôle contre l'islamisme radical. Une publication, partagée près de 19 000 fois sur les réseaux sociaux, a déclaré que cette loi introduirait une amende de 1 500 euros pour le port du voile en public.

Vérité: Le ministère de l'Intérieur et le Comité interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR) ont démenti cette rumeur.

Le compte Twitter officiel du ministère de l'Intérieur a publié: "NON, le #PJLPrincipesRepublicains ne prévoit pas d'amende de 1500€ pour le port du voile dans l'espace public, ni son interdiction. Lors de l'examen du texte en commission spéciale à l'Assemblée nationale, des amendements ont été déposés, mais ils ont été rejetés."

Corée du Sud

Déclaration: Une vidéo montre une adolescente souffrant d'effets secondaires graves après avoir reçu un vaccin COVID-19

Faits: Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux prétend montrer une adolescente souffrant d'effets secondaires graves après avoir reçu un vaccin contre le COVID-19.

La légende des messages décrit: "elle souffre de convulsions et de dyspnée sévère."

Vérité: Une recherche d'image inversée montre que la vidéo a été initialement publiée le 21 mars 2015 sur YouTube. Un article publié par Radio Free Europe / Radio Liberty (RFE / RL) le 20 mars 2015, indique que l'adolescente dans la vidéo a été admise dans un hôpital de la ville de Zhanaozen, au Kazakhstan, après avoir été vacciné contre la rougeole.

Brésil

Déclaration: Facebook admet avoir fait une erreur et dit que l'hydroxychloroquine est efficace contre le COVID-19

Les faits: Les publications partagées sur les réseaux sociaux affirment que Facebook a admis que leur action était fausse de supprimer des publications sur l'hydroxychloroquine - un médicament utilisé depuis des décennies pour prévenir et traiter le paludisme et certaines maladies auto-immunes, y compris la polyarthrite rhumatoïde et le lupus - et a reconnu l'efficacité du médicament contre le COVID-19.

Certains messages montrent une capture d'écran d'un article intitulé "Facebook admet avoir 'fait une erreur' en censurant l'hydrochloroquine."

Vérité: L'affirmation a commencé à être partagée sur les réseaux sociaux après que Facebook ait accepté une indication de son Conseil de surveillance - un organisme indépendant créé en 2020 pour examiner les décisions de modération du contenu -, qui a suggéré que la plateforme devrait remettre en ligne un article sur l'hydroxychloroquine qui avait été supprimé. La décision, cependant, ne concernait qu'une vidéo en français, publiée en octobre 2020. Facebook n'a donc pas admis avoir eu tort de supprimer d'autres contenus liés à l'hydroxychloroquine, ni reconnu l'efficacité du médicament contre le COVID-19 .

Contrairement à ce que dit la rumeur, une série d'études soulignent l'inefficacité de l'hydroxychloroquine dans le traitement des patients atteints de COVID-19.

Portugal

Déclaration: Les anticorps du COVID-19 modifient la couleur du lait maternel

Les faits: Une image partagée sur Facebook montre deux sacs contenant du lait maternel, l'un avec une apparence normale et l'autre avec une couleur verdâtre. Les messages affirment que le deuxième lait a été prélevé sur une mère diagnostiquée avec le Covid-19 et que ce changement "est le résultat des anticorps qu'elle a commencé à produire pour protéger son enfant d'une éventuelle infection."

Vérité: Dans une déclaration au service de vérification des faits du journal portugais Observador, la coordinatrice de la néonatalogie au Centro Hospitalar Universitário Lisboa Central (CHULC), Teresa Tomé, déclare qu '"il n'y a aucune base pour associer l'infection du Covid-19 à un changement de couleur du lait."

Espagne

Déclaration: Une vidéo montre un groupe "d'immigrants clandestins" volant un scooter d'un livreur aux îles Canaries

Les faits: Une vidéo partagée sur WhatsApp montre un livreur se faisant voler son scooter par un groupe d'agresseurs.

Les messages affirment que les scènes se sont déroulées aux îles Canaries, en Espagne, et que les voleurs étaient des "immigrants illégaux."

Vérité: Contrairement à ce que prétendent les messages partagés sur WhatsApp, la vidéo a été enregistrée dans la ville de Naples, en Italie, le 2 janvier 2020. Selon ce qui avait été rapporté par la presse italienne à l'époque, la victime du vol était un livreur de 50 ans prénommé Giovanni Lanciato. Le 4 janvier 2020, six personnes ont été arrêtées, soupçonnées d'être impliquées dans le crime - deux adultes et quatre adolescents. La nationalité des suspects n'a cependant pas été informée.

Ne manquez pas notre page Facebook!