Les habitants du Nord Est du Japon ont été surpris cette nuit (vers 23 heures heure locale) par un séisme de magnitude 7,3 sur l'échelle de Richter. Il a été fortement ressenti jusqu'à Tokyo. Son épicentre se situe à soixante kilomètres de profondeur dans l'océan Pacifique, au large de Fukushima. Fort heureusement, ce tremblement de terre n'a pas créé de tsunami.

Les premiers rapports menés à la centrale nucléaire de Fukushima et des autres sites nucléaires avoisinants attestent qu'aucune anomalie n'a été détectée déclare Katsunobu Kato, le porte-parole du gouvernement. Cependant les autorités demeurent vigilantes et le niveau de surveillance reste élevé afin d'éviter tout incident qui découlerait de ce séisme.

Bilan de ce séisme : des dizaines de blessés

Le gouvernement, inquiet, s'est précipité afin d'établir le bilan de ce phénomène et continue de suivre l'évolution de la situation. Un million de foyers ont été privés d'électricité, des milliers (4 800 foyers) n’ont plus accès à l’eau courante. Des membres des forces japonaises d'autodéfense sont allés distribuer de l’eau aux zones affectées par les dégâts du séisme.

Quelques infrastructures ont été endommagées (principalement des maisons) : toits effondrés, tuyauteries détruites, mais le tremblement de terre n'a pas causé de dommages graves. Certains trafics ferroviaires ont été interrompus par sécurité le temps de contrôler les infrastructures.

Des dizaines de blessés sont à déplorer, ainsi que des glissements de terrains comme à l'autoroute de Fukushima.

Les habitants témoignent des dégâts causés par ce séisme comme des vitres de magasins brisées, des objets détruits ou des produits renversés au sein de leur foyer. Deux cents cinquante personnes ont été évacués dans cent soixante treize centres d’évacuation dans la nuit dans la région de Fukushima. La plupart sont à présent rentrées chez elles.

Ce séisme : une réminiscence amère dont se serait bien passé les habitants

Cet incident n'est pas sans rappeler le séisme de juin 2018 et de mars 2011 sur cette même zone. Ce tremblement de terre de magnitude 9 avait provoqué un gigantesque raz-de-marée mortel provoquant la mort de 18.000 personnes et ayant gravement endommagé la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi du groupe Tepco.

Le Japon est malheureusement connu pour ces nombreux séismes car il est placé au carrefour de plusieurs grandes plaques tectoniques. De strictes normes de construction sont donc en vigueur afin de limiter le plus possible les dégâts de ces séismes afin que les bâtiments soient capables de résister à de fortes secousses.

Face aux risques de répliques importantes de ce séisme, les autorités japonaises ont invité la population à la plus grande prudence dans les jours à venir. Ce risque va s’accentuer avec la pluie attendue lundi dans la région qui pourrait causer d’importants glissements de terrain.

Ne manquez pas notre page Facebook!