Comme beaucoup d'animaux de compagnie, le cochon d'Inde est à la fois connu et méconnu. Si son caractère souvent débonnaire et son aspect sympathique le rend populaire auprès des enfants, il s'agit d'un animal social à la communication riche, dont le comportement est digne d'intérêt.

Le cochon d'Inde est sociable et soufre de solitude

Dans la nature, ces Animaux vivent en bandes. Seul en captivité, sa durée de vie se réduit beaucoup : 5 ans maximum, contre 7 ou 8 pour les animaux qui ont la chance d'avoir de la compagnie. Les Suisses, très au fait de ces réalités, interdisent depuis 2008 de posséder un cochon d'Inde seul, il en faut au moins deux.

Le cochon d'Inde se reproduit très facilement

Ce point vous obligera à séparer les mâles des femelles, sauf dans le cadre d'une reproduction voulue et, souhaitons-le, contrôlée. À savoir : une femelle est déjà féconde quelques jours après la mise bas !

Le cochon d'Inde est une espèce « nidifuge », ce qui veut simplement dire que les nouveaux nés ressemblent à des adultes miniature : ils ont des poils, courent et se nourrissent comme eux, même s'ils tètent leur mère au début pendant trois semaines.

Le cochon d'Inde a besoin de cachettes

Pour qu'il se sente bien, au moins un espace protégé et couvert, comme une petite maison, est nécessaire. Si vous en mettez de telles cachettes à sa disposition, vous verrez immédiatement comme il les apprécie et les utilise !

Le cochon d'Inde craint ce qui vient d'en haut

Ce comportement est naturel, héritage d'années d'évolution : dans la nature, le cochon d'Inde est essentiellement une proie, et le danger vient presque toujours d'en haut pour cet animal qui vit sur le sol.

On retrouve ici le besoin d'une petite maison avec une toit qui bouche l'espace vers le haut.

Pour attraper un cochon d'Inde, les gestes horizontaux sont préférables aux gestes verticaux, l'animal en sera moins effrayé.

Le cochon d'Inde est néophobe

Il se sent bien dans un environnement qu'il connaît. C'est l'un des rares animaux qui, en captivité, ne cherche pas à s'échapper. Il cherchera à réintégrer son espace familier – cage, enclos couvert – plutôt qu'à le fuir.

Le cochon d'Inde peut être dominateur et agressif

Dans le cadre de leur vie sociale, les cochons d'Inde sont chapardeurs : en présence d'un aliment de choix, un cochon d'Inde s'exilera volontiers à l'autre bout de la cage pour ne pas avoir à partager avec ses compagnons … qui le rejoindront vite.

Comme tous les animaux sociaux, les cochons d'Inde établissent une hiérarchie. Les mâles peuvent être très agressifs entre eux dans cet exercice, sans toutefois aller jusqu'à se blesser si les animaux se connaissent.

Cela dit, un mâle dominé pourra être impitoyablement chassé, poursuivi, exclu, et passera de longues heures prostré, en essayant de se faire oublier. Le mieux sera alors de séparer les animaux qui ne s'entendent pas. Néanmoins, dans une majorité de cas, l'établissement des liens hiérarchiques se fait dans le cadre d'une cohabitation plus pacifique qui ne nécessite pas de séparation. C'est presque toujours le cas chez les femelles et, souvent, chez les mâles aussi.

Tout dépend des personnalités respectives des animaux. Car, si vous l'ignorez encore, chaque cochon d'Inde en a une ! À noter que le mâle dominant n'est pas forcément le plus gros et le plus fort, mais plutôt le plus … tonique.

Le cochon d'Inde vit dans le présent et n'anticipe pas

En présence d'une surabondance d'aliments, il gaspille, urine et défèque, puis rechigne à consommer les aliments souillés par lui même : en dehors de ses besoins immédiats, rien n'a d'importance pour lui.

Il est incapable de modifier son environnement. Par exemple, il assistera sans réagir à l'obstruction progressive de la porte de sa maison protectrice, par exemple par du foin piétiné par lui-même. Si on libère l'accès pour lui, il retournera dans la maison.

En guide de conclusion, le cochon d'Inde est-il stupide ?

Il faut l'avouer, il peut donner cette impression. Le dernier des 7 points ci-dessus n'arrange rien. Néanmoins, relativisons : cette impression de bêtise est surtout due à son besoin de protection, à sa peur de l'inconnu, à son comportement craintif hérité de son rôle de proie dans la nature. Beaucoup d'êtres humains sont tout aussi néophobes et incapables d'anticipation qu'un cochon d'Inde. Quant aux autres points mentionnés dans cet article, donnons-nous la peine de les parcourir à nouveau : en bonne partie, nous les partageons avec les cochons d'Inde, et avec bien d'autres animaux !

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite