Si vous êtes fatigués de chercher quoi manger le soir après le boulot, le batchcooking vient à votre secours. C'est une solution alimentaire maligne et efficace, qui améliore votre quotidien. Pour tous, c'est un retour à une sagesse culinaire qui a fait ses preuves.

Une solution maligne pour de bons repas

Le batchcooking est le fait de cuisiner en amont tous vos plats de la semaine, afin de les réchauffer de retour du travail. C'est aussi donner du plaisir à la cuisine de chaque jour par la préparation à l'avance des ingrédients qui seront assemblés du lundi au vendredi. Cela exige une bonne planification, car il faut connaître à l'avance le menu de la semaine.

Le week-end, vous prenez au minimum 2 heures de travail pour faire l'ensemble des repas. Vous pouvez le faire seul ou en famille. Ensuite, vous mettez le stock de plats au frais, ou au congélateur. Ainsi, ils seront juste chauffés pour la dégustation.

Une pratique ancienne en pleine redécouverte

Le batchcooking n'est pas une nouveauté dans les modes d'alimentation. La progression de l'industrie agro-alimentaire a contribué au recul de ce modèle alimentaire. Cette dernière a offert aux gens des plats toujours plus prêts à la consommation. D'après une étude de l'INSEE, les Français croissent dans la consommation des plats préparés. C'est une habitude alimentaire qui a progressé de 4,4% depuis 1960.

De ce fait, le temps dédié à la cuisine a eu une diminution de 25% entre 1986 et 2010. Ce changement de comportement alimentaire entraîne un recul de l'emploi des produits bruts. Or, ces derniers sont les acteurs primordiaux de notre équilibre organique. Encore d'après l'INSEE, les produits découlant de la pomme de terre ont une consommation croissante de 3% l'année par habitant.

Tandis que les pommes de terre brutes ont une consommation décroissante de 0,8%.

Les avantages du batchcooking

Faire du batchcooking améliore franchement la vie. Cela élimine le stress créé par la fameuse question de savoir ce qu'on va manger de retour du travail. C'est la fin du légume qui moisit au frigo faute d'envie ou de temps de préparer !

Il n'y a donc plus de gaspillage. De plus cuisiner le ventre vide peut être une épreuve conduisant à des comportements alimentaires peu recommandables. C'est le cas notamment de la consommation non-sélective des plats industriels. Dans ce cas, les transformations que subissent les aliments dégradent la nature des denrées employées. A cela, s'ajoute le recours constant aux additifs et aux conservateurs. Le batchcooking offre aussi un gain de temps et d'argent. En effet, consommer des denrées brutes et de saison au lieu des plats de l'industrie, allège les dépenses alimentaires.

Ne manquez pas notre page Facebook!