Désormais baptisé « La République En Marche », le mouvement d'Emmanuel Macron est en pleine mutation alors que se profilent les élections législatives. Lundi, le Président de la République a quitté la présidence de son mouvement, laissant la place à Catherine Barbaroux, issue de la société civile et qui dispose d'une importante expérience associative. Mais elle avait également été ministre de François Mitterrand dans les années 1980, date à laquelle elle était engagée au Parti Socialiste.

Les 577 candidats aux législatives connus cette semaine

Outre cette nomination, la mouvement La République en Marche a annoncé que l'identité de ses 577 candidats pour les élections législatives serait révélé dans la semaine, normalement jeudi. Pour le mouvement, l'objectif est clair : obtenir une majorité absolue de 289 députés. Si cela venait à ne pas être le cas, Emmanuel Macron serait alors obligé de composer avec une majorité venant d'un autre camp, peut-être des Républicains, qui voient déjà en François Baroin le futur Premier ministre.

Le Front National, donné à 22% dans les sondages, n'a pas non plus dit son dernier mot pour barrer la route de La République en Marche les 11 et 18 juin prochains.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite