Alors que la bataille pour les élections municipales bat son plein, un Chat pourrait venir jouer les troubles fêtes. Si on est bien loin de ce qu'il s'est passé il y a quelques jours du côté de Paris avec le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux, la ville de Rennes fait aujourd'hui la Une de l'actualité. Si du côté de la capitale c'est 'La République en Marche' qui fait parler d'elle, du côté de l'Atlantique c'est la 'France Insoumise' qui fait de bruit. Un chat vient d'être inscrit sur la liste municipale. En référence au nom du mouvement, "Rennes en commun", le félin appelé "Rec", devra porter un patronyme bien humain s'il ne veut pas invalider la liste.

On vous dévoile toutes les informations de cette candidature féline.

Le programme du chat pas encore connu

"Double ration de croquettes pour tous", "plus de caresses", "le droit de griffer le canapé", "Les boules de Noël ne sont pas que pour les sapins" ou encore "Pour que le chat noir ne soit considéré comme portant malheur"? Nous ne savons pas encore, le programme du chat "Rec" n'est pas encore dévoilé, les affiches de sa campagnes n'ont pas encore été placardées dans toute la ville mais la 'France Insoumise' part à la conquête de Rennes.

En effet, le parti politique a bien confirmé sa ferme intention de faire figurer un matou sur sa liste municipale "Rennes en commun". Si cela peut faire (sou)rire, ce n'est pas un hasard si le chat fait partie du projet politique.

A l'heure où avec les réseaux sociaux notamment on peut, malheureusement, voir de plus en plus d'actes de cruauté envers les animaux. C'est pour mettre en avant "la condition animale" qu'il a été choisi.

Le chat pourra-t-il être élu?

L'information a été diffusée il y a peu par les différents médias régionaux et nationaux.

C'est le militant de la 'France Insoumise' qui a été interrogé par France Bleu. Il a confirmé que cette initiative avait un but précis. Dans un premier temps, les derniers noms d'une liste relèvent plus de la symbolique qu'autre chose. Dans un second temps, c'est aussi la question de la protection de la condition animale qui est mise en avant.

C'est donc pour cela que le parti politique a fait le choix d'avoir un chat.

A l'heure où notre société consomme toujours de plus en plus tôt, les ressources naturelles que la terre produit, les prises de consciences et d'initiatives sont nombreuses. Au delà de la protection animale au sens pure (violences faites aux animaux) le parti politique souhaite par exemple interdire la détention d'animaux sauvages dans les cirques et soutenir un politique de stérilisation des chats errants. On ne sait pas encore ce que nous réserve le résultat du scrutin mais quoi qu'il en soit, même en cas de victoire avec 99,9% des voix, le chat ne pourra pas être élu.

Suivez la page Chat
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!