Le Coronavirus touche de plus en plus de personnes dans le monde. Le Royaume-Uni n'échappe pas à la règle, loin de là. Il y a quelques jours nous avions appris dans la presse que le prince Charles avait été testé positif au coronavirus. Aujourd'hui c'est le premier ministre, Boris Johnson, qui a annoncé sur son compte Twitter qu'il était lui aussi positif au coronavirus mais que ses symptômes étaient bénins.

Coronavirus : La politique du premier ministre critiqué

Si pour le moment les chiffres liés au coronavirus au Royaume-Uni sont inférieurs à ceux de ses voisins européens, il se pourrait que la situation s'aggrave rapidement.

En effet, le premier pays qui a fait face à la pandémie en Europe est l'Italie, s'en est suivi de l'Espagne, de la France et de l'Allemagne. Même s'il a quitté l'Union Européenne il y a peu et qu'il n'a aucun frontière terrestre avec d'autres pays, excepté l'Irlande du Nord, le Royaume-Uni n'est pas immunisé. Il serait injuste de parler d'ironie du sort, mais jusqu'il y a quelques jours, le premier ministre était fortement décrié dans sa politique de gestion de crise sanitaire. Le voila aujourd'hui testé positif au coronavirus. On espère évidemment qu'il sera rapidement sur pied après une isolation de 14 jours.

Il y a quelques jours seulement, le gouvernement de Boris Johnson avait annoncé la fermeture des écoles, des pubs et restaurants.

Néanmoins, compte tenu de la gravité de la situation, cette décision était vue comme prise en retard. Si pour le moment le Royaume-Uni en ce vendredi 27 mars, le pays compte 11,658 cas, le nombre de ces derniers pourraient augmenter si les mesures ne devenaient pas plus drastiques. En effet, si le confinement a été décrété, ce n'est pas pour autant que les Anglais respectent le confinement.

N'oublions pas non plus les personnes qui travaillent pendant le coronavirus et qui permettent aux autres de vivre.

Coronavirus : Une amende jusqu'à 960 livres pour non respect du confinement

Si l'ensemble de la planète est confinée chez elle, les industries qui ne tournent pas ou peu ont un effet positif sur la planète.

Dans de nombreux pays européens, comme le Royaume-Uni, le soleil est au beau fixe. Difficile alors de respecter le confinement. Ainsi, on a pu voir sur les réseaux sociaux une vidéo filmée et diffusée par la police anglaise. On peut y voir sur un parc des dizaines de personnes installées sur la pelouse. Les policiers demandent alors aux citoyens de renter chez eux avec le message: "Nous sommes en confinement, ce ne sont pas les vacances, s'il vous plait, rentrez chez vous". Comme en France, le gouvernement est obligé de sévir. Ainsi, pour toute personne ne respectant pas les mesures de confinement, la police anglaise peut verbaliser les personnes prises en flagrant délit. L'amende peut aller jusque 960 pounds soit plus de 1000 euros.

Face au coronavirus, les Anglais n'ont qu'à bien se tenir.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!