Alors que la pandémie de coronavirus [VIDEO] continue sa progression dans le monde, Edouard Philippe met en garde ce vendredi 27 mars contre "une vague extrêmement élevée" de cas de contamination qui "déferle sur la France". Depuis la place Beauvau où il tenait une réunion de crise interministérielle, le Premier ministre a ainsi assuré que la situation sera particulièrement tendue dans les jours à venir pour les Français. Une façon à peu voilée de prédire que le bilan de morts pourrait encore fortement s'alourdir avant que les mesures prises par le gouvernement aient enfin des effets.

Pas encore le bout du tunnel

Pour le locataire de Matignon, aucun doute que le pays s'installe peu à peu dans une crise qui est appelée à durer un certain temps. Alors, face à une situation sanitaire loin de s’améliorer, celui-ci a vivement exhorté les populations à "tenir" du mieux possible, au sortir d'une visioconférence avec l'ensemble du gouvernement réuni en Cellule interministérielle de crise. Il a d'ailleurs évoqué la nécessité pour lui de faire un point d'étape détaillé sur les nombreuses questions que se posent les Français ou encore les personnels soignants.

Ce samedi 28 mars, un point presse sera ainsi organisé aux côtés d'Olivier Véran, le ministre de la Santé, afin de balayer assez largement la stratégie du gouvernement.

Disponibilité des masques, des tests et des équipements seront au centre de la présentation, alors que depuis un moment la polémique ne cesse d'enfler sur des pénuries qui touchent tout l'Hexagone. Edouard Philippe a d'ores-et-déjà promis de dire clairement les choses à cette occasion, en même temps qu'il tentera de se montrant le plus transparent possible sur les forces et faiblesses de la France.

Soutien aux agents sur le terrain

Pour le reste, à la suite de sa séance de travail, le chef du gouvernement n'a pas manqué d'adresser des remerciements aux fonctionnaires au front sur ce dossier. Il s'agit notamment du personnel soignant qui fait preuve d'un professionnalisme et d'un courage plutôt rare malgré un système hospitalier sous tension face à un afflux grandissant du nombre de malades.

Edouard Philippe s'est également fendu d'un encouragement appuyé aux enseignants qui mènent un travail incroyable pour assurer la continuité pédagogique auprès des enfants.

Des propos qui devraient aider à calmer la grogne suite à la sortie maladroite de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye qui pointait du doigt il y a peu les enseignants dans cette crise. Sinon, c'est l'ensemble des agents des services publics qui ont eu droit à leur éloge de la part du Premier ministre qui s'est dit reconnaissant pour leur mobilisation. Tout comme les routiers, les salariés des transports publics ou ceux de la grande distribution qui continuent de répondre présents dans un "métier facile" afin d'assurer l'approvisionnement du pays.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!