"La France n'échappe pas à la pandémie du Coronavirus. Rappelons une nouvelle fois que ce n'est pas le virus qui se déplace mais bien l'homme qui le transmet. Face au nombre croissant, pour ne pas dire exponentiel, de nouveaux cas positifs au coronavirus. Alors que d'autres pays européens ont invité leurs citoyens à rester confiné chez eux, la France a dû durcir le ton dans le week-end", a déclare Emmanuel Macron ce lundi 16 mars. Au grands maux, les grands remèdes, le président de la république vient d'annoncer que "nos déplacements seront très fortement réduits". Les dernières informations.

Coronavirus : La France se met en quarantaine

Au vu des actions mises en place par l'ensemble des voisins européens, la France ne pouvait pas rester les mains croisées. Si aujourd'hui c'est l'intérêt général qui prime, n'oublions pas qu'il peut parfois être aveuglé par l'intérêt personnel. En fermant les bars, les restaurants ou en limitant le rassemblement à 100 personnes maximum, le gouvernement pensait faire avancer les choses... En vain. Aujourd'hui, lors d'une intervention télévisuelle, il s'est exprimé et a donné les dernières consignes aux français. Selon l'OMS l'Europe est le centre de propagation du coronavirus.

Dans son intervention le président de la République a tenu à remercier les Français qui ont voté mais aussi celles et ceux qui ont réussi à assurer la réalisation de cette étude.

Egalement, le non respect des consignes n'aide pas à la lutte de diffusion de la pandémie :"Non seulement vous ne vous protégez pas vous ... Et vous ne protégez pas les autres", a déclare le président. "Vous mettez en danger la vie de ceux qui vous sont chers" .

'Nous sommes en guerre', déclare Emmanuel Macron

Si le mot confinement n'a pas été prononcé cela y ressemble fortement. Les consignes ont pour but de limiter à la propagation du coronavirus mais aussi les interactions avec ses amis, sa famille. Les entreprises doivent aussi s'adapter. Il a également rappelé que "la France était en guerre, une guerre sanitaire" et pour la vaincre il faudra aider le personnel soignant : "Nous leur devons des masques, du gel et toute la protection nécessaire".

Des masques vont être livrés dans un premier temps aux professionnels.

Maintenant, l'objectif est de lutter ensemble pour que le coronavirus stoppe sa propagation. Dans sa prise de parole, Emmanuel Macron a rappelé qu'à partir de ce mardi 17 mars, des règles de vie tant pour les entreprises que pour les salariés seront imposées : "Nous serons au rendez-vous pour que notre économie soit préservée". Il a également, annoncé que les premiers espoirs naissaient en ce moment et de nombreuses interventions sont à prévoir afin de surmonter cette épreuve. Ainsi, il a déclaré le report du second tour des élections et des réformes dont celles des retraites.

Enfin, il a rappelé qu'il ne fallait céder "ni à la panique ni au désordre" en ajoutant que les frontières de l'espace Schengen se fermeront pour 30 jours.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!