Emmanuel Macron a annoncé le 13 avril dernier que les Français devraient encore patienter jusqu'au 11 mai afin de pouvoir commencer à sortir de chez eux. Si Christophe Castaner a cependant dit que c'était une annonce provisoire et que rien n'était fait, les Français doivent garder espoir. Ainsi, afin de supporter son pays, Emmanuel Macron a décidé de rendre visite aux personnes travaillant dans un supermarché breton. Mais il semblerait que le président n'ait pas relevé le défi comme il aurait dû... L'émission Le Quotidien a relevé quelques extraits de la visite présidentielle dans le Super U de Saint-Pol-de-Léon qui risquent de ne pas plaire à tout le monde.

Une visite officielle inspirée des Allemands

Ce mercredi 22 avril, le président de la République a voulu montrer son soutien aux Bretons. Lors d'une visite dans le Finistère, il s'est arrêté à Saint-Pol-de-Léon. Mais voilà, alors qu'il déambule dans les raillons du supermarché, le président enchaîne les remarques qui laisse sous-entendre qu'il ne fait pas souvent ses courses. Comme le relève Le Quotidien dans son émission de ce jeudi 23 avril, notre président a dû s'inspirer de la chancelière allemande, Angela Merkel, qui était allée faire ses courses dans un supermarché aux côtés de ses citoyens ce mardi 21 avril.Cependant, Emmanuel Macron, a lui opté pour une visite plus officielle. Il salue donc les consommateurs, en gardant tout de même une distance de sécurité mais découvre aussi les mesures mises en place afin de garder une proximité réduite entre les clients.

Alors qu'il parle au boucher du supermarché, il prend note des scotchs installés sur le sol qui consistent à déterminer une distance de sécurité. Un détail devenu meuble de notre quotidien mais qui semble nouveau pour le président. Il déclare ainsi: "Ah oui ils font la queue comme ca... Ce qui permet d'avoir...

Les gens respectent il n'y a pas de problème?". Le boucher lui répond donc en hochant la tête sous un air intimidé mais aussi abasourdi.

Pour le président, un drive livre vos courses chez vous

La visite continue et le président continue les gaffes. En effet, alors qu'il va à la rencontre des caissières et du personnel du drive il pose une question qui pourrait paraître absurde.

"Vous travaillez à la caisse ou dans les rayons?", demande-t-il à une employée devant lui. "Au drive", répond la jeune femme. C'est alors que Emmanuel Macron répond: "Ah au drive, on en parlait là. Vous avez aussi des protections quand vous allez chez les gens ?" Une question qui a fait sourire l'équipe du Quotidien qui rappelle à son audience que le drive est une manière de faire ses courses en ligne et de venir les chercher en voiture. Il n'y a donc pas de livraison à domicile. "On ne fait plus de livraison. Les livraisons se font sur Internet", lui rappelle d'ailleurs l'employée du Super U. Le reportage de l'émission de TMC se termine ensuite sur une séquence montrant le président ne sachant plus trop quoi faire et qui se met donc à observer un client faire son code sur la machine à carte bleue.

Ce passage risque de faire parler et le président n'est pas à l'abris de plusieurs remarques de la part des Français.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!