Le manque de perspicacité fait encore défaut chez le président américain, Donald Trump. Ce jeudi 23 avril se tenait une conférence de presse pour faire le point sur la situation aux Etats-Unis. Lors de cette conférence, Donald Trump s'est interrogé sur une possible efficacité de traitement qui consisterait à s'injecter un produit désinfectant dans le corps. Partant du postulat que si cela fonctionne sur nos mains, pourquoi ne pas essayer dans le corps... « Le désinfectant assomme le virus […] est ce qu'il y a un moyen de faire quelque chose comme ça avec une injection à l'intérieur ou presque comme un nettoyage ?

», a-t-il déclaré devant les journalistes. Des propos qui ont été accueillis avec beaucoup de scepticisme de la part de la communauté scientifique. Ses paroles ont provoqué un véritable tollé médiatique et les réseaux sociaux n'ont pas manqué de remettre le président à sa place. Ses idées tenues devant les téléspectateurs pourraient avoir des conséquences désastreuses sur la santé des Américains. En effet, nous vous rappelons que si les produits désinfectants tuent le virus en surface, il est extrêmement nocif d'en ingérer. Les produits chimiques contenus dans ces substances intoxiqueraient votre corps.

Mise au point des médecins sur les propos de Donald Trump

Le fabricant du produit Lysol a rappelé dans un communiqué: « Nos produits désinfectants ne doivent, en aucune circonstance, être administrés dans le corps humain (que ce soit pas injection, ingestion ou par quelque autre voie).

» Les scientifiques ont aussi démenti les propos de Donald Trump : « S'il vous plaît ne vous injecter pas de la Javel ou ne buvez pas de désinfectant […] ils peuvent provoquer des brûlures dangereuses ou des saignements dans l'estomac », a partagé sur Twitter le département toxicologique de l’université d’Harvard.



Le président des États-Unis a par la suite, tenté de se rattraper en assurant que ses propos étaient « sarcastiques ».

Le lendemain Donald Trump affirmait vouloir simplement « poser une question de façon sarcastique aux journalistes ». Fidèle à Donald Trump, Kayleigh Mc Enany, porte-parole de la Maison-Blanche, soutient que les propos du président ont été « sortis de leur contexte ».

Un bilan alarmant : 50.000 morts du coronavirus

Le seuil des 50.000 morts du Covid-19 est atteint aux États-Unis. L'université Johns-Hopkins indique que ce vendredi 26 avril, 1 258 décès du Coronavirus ont été enregistrés en 24h. Même si ce nombre représente la première baisse du nombre de morts du coronavirus dans les statistiques, le bilan reste catastrophique. La prudence doit encore rester le maître mot pour les prochaines semaines.

Les États-Unis sont le pays le plus touché. Le nombre de cas diagnostiqués est de 890 000. Un nombre peu fiable en raison du manque de tests, le bilan réel serait nettement plus élevé.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!