Les élections présidentielles américaines se rapprochent et il semblerait que Donald Trump souhaite faire tourner le vent en sa faveur. Et pour cela, le président américain possède une stratégie bien à lui : attaquer ses opposants !

Donald Trump accuse Obama de complotisme

Le président Trump ne cesse de faire parler de lui en ce moment et ce n’est pas pour dire du bien de lui. Alors, dans un dernier espoir pour retrouver un peu de crédibilité il accuse l’ancien dirigeant démocrate : Barack Obama.

Sur son compte Twitter, plus de 125 publications mentionnant "OBAMAGATE" sont régulièrement postées en moins.

C’est un véritable déchaînement de haine dont la tête dirigeante des États-Unis fait preuve envers son opposant politique.

De quoi accuse-t-il Barack Obama ? De sabotage ! Comment ? En détournant les services de renseignements américains, et pas les moindres : le FBI et les autorités locales. Pourquoi ? Pour lui nuire bien évidemment. ll s’est d’ailleurs exprimé en conférence de presse à ce sujet : "le plus grand scandale et crime politique de l’histoire des États-Unis".

Alors qu’il y a seulement quelques jours, le "Lincoln Project" s’en prenait à lui et l’accuser d’être le pire de tous les présidents américains, c’est maintenant lui qui accuse les autres.

Cependant, Donald Trump reste dans le flou et n’apporte aucune précision, aucune preuve à ces allégations.

Le site 20 minutes a d’ailleurs relayé des propos de l’intéressé récupérés par le Washington Post pour clarifier ses objections : "Obamagate, ça dure depuis longtemps. Ça a commencé avant que je sois élu. C’est une honte que ça soit arrivé. Si vous regardez ce qu’il se passe, et toutes les informations qui ont été révélées, de ce que je comprends, ce n’est que le début.

Des trucs horribles se sont passés, et on ne devrait jamais accepter que ça se reproduise. Vous verrez au cours des prochaines semaines." Depuis, il n’a toujours pas justifié ses propos.

Cependant, le roi des fake news n’est pas beaucoup suivi dans ses accusations et semble réaliser que sa réélection et loin, très loin d’être acquise.

Donald Trump refuse toujours de porter un masque

Alors que les récents propos de Donald Trump lors d’une conférence de presse avaient désabusé la toile et la communauté scientifique, il se fait à nouveau remarquer pour ses aberrations.

Le 14 mai, le président est apparu dans une usine de matériel médical sans masque. Un choix assumé et revendiqué contrastant avec toutes les personnes présentes autour de lui. Tout le monde en portait autour de lui.

Alors que les États-Unis est le pays le plus touché au monde par la propagation du coronavirus, le politicien républicain gère cette crise d’une façon déplorable. Ne pas montrer l’exemple à sa population, c’est la mettre en danger.

Une situation politique délicate et corrosive attend les États-Unis jusqu’aux prochaines élections.

Ne manquez pas notre page Facebook!