La crise sanitaire qui touche le pays avait été définie comme une "guerre" par le président de la République, Emmanuel Macron. Il faut dire que les temps sont difficiles tant pour la fonction qu'il exerce, qu'en tant qu'homme. Il y a quelques temps, Jean-Luc Mélenchon avait déjà noté que sa santé laissait à désirer. Il y a peu, les journalistes du Point se sont rendus à l'Elysées pour rencontrer le chef de l'Etat. L'occasion pour lui de décrire sa vision des choses, pour les journalistes de donner leur version de l'état physique de l'époux de Brigitte Macron. Notre président est-il vraiment si fatigué ?

"Les nuits sont courtes"

Qui aimerait être à la place du gouvernement aujourd'hui ? En totale transparence, pas grand-monde. Le monde entier et l'ensemble des chefs d'Etats souffrent de voir leur population mourir, de voir des hôpitaux totalement débordés et une crise sanitaire qui montrent que les erreurs se payent très chères. Le monde compte aujourd'hui plus de 2 millions de cas positifs et plus de 165 000 décès. Il y a une semaine, Emmanuel Macron annonçait un déconfinement partiel à partir du 11 mai, que les écoles et certains commerces allaient ouvrir progressivement. Que des masques allaient être distribués et que des tests en plus grande quantité allaient être mis en place.

Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Olivier Véran ont de nombreux dossiers à gérer mais c'est le chef de l'Etat qui prend les décisions.

Lors de son entretien (qui a été réalisé le 10 avril dernier), les journalistes du Point ont vu : "Le président de la République, dans un étonnant costume trois pièces en flanelle, est, de fatigue, affalé dans un fauteuil en cuir noir, face à la porte-fenêtre de son bureau qui donne sur les jardins", écrivent Romain Gubert et Saïd Mahrane.

La fin de crise, ce n'est pas pour tout de suite

Il faudra du temps et bien plus encore pour que la situation revienne à la normale, ce que le président de la République a pu définir comme "la vie d'avant". Au-delà de l'aspect social de ce qui existait il y a encore quelques semaines, c'est aussi la situation économique du pays qu'il va falloir corriger.

La France devrait vivre une période de récession comme elle n'a jamais connue. Egalement, les frontières du l'Hexagone devraient être fermées pendant quelques mois aux pays hors de l'Union Européenne.

Pour le chef de l'Etat dont "les nuits sont courtes" s'est-il confié au Point, il va falloir faire face aux critiques, trouver des solutions pour les mois à venir, terminer un second tour des élections municipales mais surtout ne pas faire ou du moins faire le moins d'erreur possible. Ses opposants l'attendent au tournant.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!