Depuis le début de l'apparition de la pandémie du Coronavirus, le Professeur Didier Raoult a fait l'objet de nombreuses controverses. En effet, selon les résultats, études et tests fournis par le scientifique médical, il a plaidé pour l'efficacité de l’hydroxychloroquine, qui est une molécule déjà existante qui aurait fait ses preuves dans l'IHU Méditerranée. Didier Raoult a déclaré dans son dernier bulletin scientifique publiée dans une vidéo YouTube ce 12 mai : "que les choses sont en train de s’arrêter". Autrement dit, "cet épisode est en train de se résoudre et il y a eu nulle part de deuxième vague". La France serait donc sur la bonne voie ?

Le risque d'une deuxième vague existe-t-il ?

Coronavirus : la pandémie disparaitrait selon Raoult

Le professeur Didier Raoult, dans sa communication scientifique, est comme toujours, revenu sur le développement de la pandémie de coronavirus . Ses paroles sont de plus en plus rassurantes. Selon le scientifique marseillais et son équipe, le Covid-19 aurait disparu de Marseille. Le 11 mai 2020, jour de déconfinement officiel en France, un seul cas d'infection a été trouvé. De plus, la pandémie se développe sous forme de cloches, prouvant que la diminution des cas peut être observée à l'œil nu. Résolument optimiste, le professeur Raoult s'est encore une fois montré très positif dans sa façon de voir les choses : "Les choses sont en train de s’arrêter", a-t-il déclaré. Un petit hic pour les morts, qui "vont survenir, et qui sont maintenant en réanimation".

Pour aller plus loin, le professeur ne voit pas venir de seconde vague dans l'Hexagone. Bien évidemment, on ne peut que croiser les doigts sur le fait que le professeur dise vrai. Néanmoins, il est important de rappeler de nombreux médecins et professeurs, ne sont pas d'accord avec les propos du professeur Raoult sur le coronavirus, comme Michel Cymes.

L'hydroxychloroquine, le remède miracle ?

Depuis le début de la pandémie, le professeur Raoult ne s'est jamais caché sur le fait qu'il utilisait régulièrement de l'hydroxychloroquine, très souvent utilisé dans la soins palliatifs, pour soigner les patients. Dans sa dernière prise de parole, le professeur marseillais a rappelé :"l'hydroxychloroquine permet de diminuer la charge virale, d’éviter les passages en réanimation et d’augmenter l’espérance de vie".

Le scientifique a également décidé de dépister tous les patients présentant des symptômes caractéristiques de la maladie.

Il s'agit d'une mesure essentielle et recommandée depuis le début de la propagation de la pandémie par l'OMS. C'est pourquoi il s'est permis de critiquer le gouvernement. Aujourd'hui, si le nombre de tests effectué quotidiennement est en hausse, il reste inférieur aux recommandations faites aux gouvernements.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!