Comme souvent ces derniers temps, Jean-Pierre Pernaut a une nouvelle fois donné son avis sur un sujet d'actualité. Ce n'est pas la première fois qu'il commente l'actualité, déjà pendant le confinement il avait ouvertement manifesté son incompréhension suite aux mesures de confinement mises en place par le gouvernement, il y a quelques jours c'était le comportement des français pendant la fête de la musique. Ce lundi 29 juin, le présentateur vedette du journal de 13h sur TF1, s'est montré révolté face à l'attitude des personnalités politiques et leurs partisans. En effet, alors que le deuxième tour des élections municipales rendait son verdict, les mesures de distanciation sociale et gestes barrières pour lutter contre la pandémie de coronavirus n'ont pas été respectés.

'Fini les masques' le coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut

Si la France compte aujourd'hui des millions d'experts sur le coronavirus, tout le monde y va de son petit commentaire. Pour des professionnels du monde de la santé, l'Hexagone devrait être touché par une deuxième vague de coronavirus. Nos voisins allemands et portugais ont dû reconfiner quelques-unes de leurs régions. Jean-Pierre Pernaut, qui a souvent fait remarquer que les français n'avaient pas un comportement adapté compte tenu de la gravité de la situation, s'est cette fois attaqué aux politiques.

En effet, dimanche soir, lors de l'officialisation des résultats du second tour des municipales, nombreux sont les politiques, membres du même parti et électeurs à s'être rassemblé pour partager des moments de liesses.

Des scènes que Jean-Pierre Pernaut, n'a pas apprécié et qu'il a commenté: "C’était frappant aussi en regardant la télévision hier soir, dans toutes les réunions politiques qui ont suivi le vote. Fini les masques, fini la distanciation, tout le monde collé serré, plein de bisous, des danses parfois…”.

Au revoir donc les gestes barrières et bonjour aux accolades, bises et réunions en fanfare. Une attitude qui a révolté le journaliste de TF1.

Un deuxième tour des élections municipales surprise

La crise du coronavirus a-t-elle influencée le vote des français ?

En effet, à cause la pandémie, le second tour des élections a été reporté de plusieurs semaines. Nombreux sont les électeurs qui avaient été surpris de voir le premier tour maintenu alors que le virus se propageait déjà sur le territoire. Dimanche soir, le taux d'abstention était très important et s'élèverait à 60%. L'autre point à retenir est la vague verte qui a frappé le pays, nombreuses sont les grandes villes à avoir élu un membre du parti écologique. Comme si la pandémie avait redistribué les cartes et une prise de conscience générale serait maintenant actée.

Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!