Ce qui devait arriver pourrait réellement arriver. En effet, depuis l'apparition de la pandémie de Coronavirus en France, le chef de l'Etat a toujours parlé d'une guerre sanitaire qui allait durer longtemps. On le voit déjà en Allemagne au Portugal, en Corée du Sud ou en Chine, une deuxième vague frappe ces pays. Hier, le 23 juin 2020, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a assoupli les règles de confinement dans son pays. Quelques temps après, les experts ont alerté sur la menace d'une seconde vague. Les connaissances de l'homme sur le virus ne permettent pas de confirmer à 100% ce qu'il va se passer.

Néanmoins, l'arrivée d'une seconde vague est pour bientôt. Selon Martin Blachier, médecin épidémiologiste, spécialiste en santé publique, il est important de tirer la sonnette d’alarme.

Quand la seconde vague frappera la France ?

Il est quasiment certain qu'une seconde vague frappera la France, mais difficile de savoir quand. Il faut dire que c'est en grande partie le comportement des français qui sera l'élément déclencheur de cette seconde vague. Durant le confinement on a pu voir que le nombre de nouveaux fans de running était en forte hausse et que dire de ce qu'il s'est passé durant la fête de la musique. Le célèbre présentateur du journal de 13h de TF1, Jean-Pierre Pernaut, n'avait pas hésité à comparer les comportement des fêtards à des chèvres...

Tout comme au début de l'apparition de la pandémie, les spécialistes ne sont pas d'accord sur la date de l'arrivée de la seconde vague.

Il y a quelques temps, Martin Blachier parlait de l'arrivée d'une seconde vague à la mi-août. Pour Jérôme Salomon, le directeur générale de la santé, elle pourrait frapper "à l’automne" , a-t-il déclaré ce 16 juin. De son côté, le professeur Didier Raoult a annoncé un "nouveau pic épidémique au moment de la saison hiverna-printanière".

Enfin, pour Bruno Lina, membre du conseil scientifique Covid-19 : "Il est très probable qu'il va y avoir une deuxième vague", a-t-il déclaré sur BFM TV ce 23 juin. Le Conseil scientifique se dirige plus vers une approche d'une deuxième vague pendant l'hiver et une "intensification de la circulation dans l'hémisphère nord est extrêmement probable", selon les propos relayés par France Info.

La France est-elle prête pour une deuxième vague ?

C'est en tout cas ce qu'il faut espérer et pour plusieurs raisons. Tout d'abord, en cas de nouvelle vague, la France et les autres pays du monde, devront montrer qu'ils ont appris de leurs erreurs. Le gouvernement d'Emmanuel Macron, avait expliqué qu'il était important de contrôler la pandémie et y faire face. En cas d'échec et dans la dernière ligne droite de son mandat, il devrait assumer ses erreurs.

Egalement, les hôpitaux ne tiendront pas une autre situation d'urgence comme cela a été le cas il y a quelques semaines.

Si les structures seront assez solides, le personnel pourrait craquer. Enfin, si la seconde vague frappe durant le seconde quinzaine d'août c'est toute l'économie française qui pourrait ne jamais se relever. Quand on le regarde la situation de nos voisins européens, il semble inévitable q'une seconde vague frappera. Néanmoins, toujours en se basant sur ce qu'il se passe, elle devrait être plus régionale et moins puissante.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!