Après des semaines de confinement, la vie d'avant commence à reprendre peu a peu ses droits. Néanmoins, il est important de rappeler qu'un comportement citoyen et responsable est nécessaire afin de ne pas voir une seconde vague débarquer sur le territoire. Dans certains pays du monde, comme le Portugal, l'Israël ou la Chine, un reconfinement est à l'étude si la situation continue de se détériorer. En France, le Premier ministre Edouard Philippe pense à faire la même chose à Mayotte. Dans l'Hexagone, toutes les régions ou presque sont en vert et la limite des 100 kilomètres n'est plus imposée. Résultat de plus en plus de français reprennent leur voiture et les prix à la pompe à essence ne cessent d'augmenter.

La vie d'avant reprend, le prix des carburants flambe

Il y a quelques semaines le gouvernement annonçait que les français allaient pouvoir repartir en vacances. Une excellente nouvelle tant pour les vacanciers que pour les restaurateurs et l'économie du tourisme. Néanmoins, leur comportement devra être exemplaire, pas comme ce que l'on a pu voir durant la fête de la musique. S'il est possible que l'économie reparte à la hausse, c'est aussi le cas des prix de carburants.

En effet, les stations-services française continuent d'augmenter les prix de l'essence et les chiffres publiés ce lundi 22 juin selon les données du ministère de la Transition écologique et solidaire, indiquent que cela n'est pas prêt de s'arrêter.

Ainsi, si l'on regarde en détails les prix des carburants on peut voir que le gazole, le carburant le plus vendu, est affiché à 1,2161 euro du litre, soit une augmentation de 0,69 centime comparé à la semaine précédente. Cela fait désormais plus d'un mois que les prix du carburant sont à la hausse. On pourrait presque dire que c'est logique tant le carburant fut bas à cause de la crise du Coronavirus.

Néanmoins, pour le porte monnaie des français cela fait mal.

Le Brent de la mer du Nord en pleine hausse

Si le prix du carburant le plus vendu (ndlr le gazole) repart à la hausse, il n'est pas isolé. En effet, les autres carburants suivent la même courbe de croissance ou presque. Ainsi, le super sans plomb 95 est aujourd'hui à 1,3181 euro du litre, soit une hausse de 0,56 centimes.

Quant au SP95-E10, qui contient jusqu’à 10 % d’éthanol, il a augmenté de 0,74 centimes, et est aujourd'hui à 1,3038 euro du litre. Enfin, le SP98 était vendu 1,3766 euro, soit 0,74 centimes de plus également. Des augmentations qui sont tout aussi liées à la reprise de l'activité et donc d'une plus grande consommation des carburants mais aussi des taxes du gouvernement. Dans certains pays frontaliers, le carburant comme d'autres produits est moins élevé qu'en France.

Durant pandémie de coronavirus, l'ensemble des transports étaient à l'arrêt que soit les voitures ou les avions, entrainant une forte du chute du prix du baril. Aujourd'hui avec une reprise partielle de l'activité économique le prix du pétrole repart à la hausse.

A titre d'exemple, le Brent de la mer du Nord valait ainsi un peu plus de 42 dollars le baril ce lundi (Ndlr le 22 Juin 2020), alors qu’il était passé sous les 20 dollars en avril.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!