Depuis le mois de mars dernier, la France apprend à vivre avec la pandémie du Coronavirus. Certains secteurs d'activités et personnes fragiles doivent faire de même afin de survivre face à la COVID-19. Ces derniers temps les chiffres de contamination, de taux de positivité ou du nombre de clusters étaient en forte hausse.

Ainsi, Olivier Véran et Jean Castex, dans leur conférence de presse du 22 Octobre ont posé des mots sur ce que nous vivons. La situation est alarmante, le nombre de morts devrait encore et toujours augmenter selon le Premier ministre. Il ajoute: "Le mois de novembre sera éprouvant".

"Le nombre de morts va continuer à augmenter"

Il semblerait que l'on ne soit pas au bout de nos peines. Il semblerait que l'on compte nos morts par centaines voir plus dans les prochaines semaines, les prochains mois. Avec plus de 20 000 nouveaux cas par jour, la France ne souhaite pas atteindre l'immunité collective elle en prend malheureusement le chemin. Afin d'arrêter cette propagation, 54 départements sont placés en couvre feu. Les voici:

Dans leur prise de parole, les ministres ont eu des mots difficiles à entendre mais qu'il faudra tout de même accepter.

Pour Jean Castex, "Le mois de novembre sera éprouvant" et "le nombre de morts va continuer à augmenter". Rien qui laisse à penser à l'optimisme. Selon lui, la situation en France, en Allemagne, en Italie, en Belgique ou en Espagne est la même. Il y a quelques heures, le gouvernement écossais a annoncé à ses concitoyens qu'il faudrait s'attendre à un "Noël digital".

Pour le Premier ministre, les mots sont les suivants: "Nous observons aujourd’hui une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays européens. Nul n’est épargné. Disons les choses clairement : la situation est grave. Elle est grave en Europe, elle est grave en France.".

Les internautes réagissent en masse

Suite à la diffusion de la vidéo sous le compte Twitter du Premier ministre, les internautes ont massivement réagit.

Entre peur, désarroi, colère, mauvais comportement des Français et lassitude nombreuses ont été les réactions. En effet, si on part d'un constat simple, la situation est aujourd'hui à la fin du mois d'octobre bien plus alarmante qu'elle ne l'était en mars. On a sélectionné quelques réactions :

  • "Durant le confinement il y a eu des plaintes comme quoi les Français étaient traités comme des enfants, qu'il fallait faire confiance au peuple pour prendre ds décisions rationnelles pour se protéger. Le gouvernement a donné une chance aux Français, et ça a raté..des gosses ^^"
  • "Et donc ??? A 21h le virus attaque plus que qd on va bosser ???"
  • "Alors vous attendez quoi pour fermer les écoles, les universités ? Pour obliger le télétravail pour ceux qui peuvent ?"
  • "Dès la première vague vous saviez qu il y en aurait une deuxième....je dit deuxième parce qu il y en aura peut-être une troisième....fallait pas déconfiner à tout va...les gens en vacances n ont rien respecté et aujourd’hui certains n ont pas compris"

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!